Zouina : « Mon époux est présent, de l’intervention chirurgicale aux contrôles en passant par la radiothérapie »

« Au début, cela a été la consternation et la peur que ma maladie évolue rapidement et que je disparaisse, mes 5 enfants pleuraient même devant moi alors que mon mari essayait de cacher son affliction ». Zouina précise que c’est elle qui a eu les résultats de ses examens médicaux qui ont conclu à un cancer du sein, son époux n’étant pas disponible vu qu’il travaille, et qu’elle a dû en informer elle-même sa famille.

« Cela n’a pas été facile pour moi de le savoir, je me suis sentie seule dans un univers que je ne connaissais pas et j’ai dû en plus apprendre cette terrible nouvelle aux miens. Une fois le choc atténué quelque peu, mon mari et moi nous nous sommes serrés les coudes ».
Notre interlocutrice témoigne qu’elle a le soutien total de son conjoint qui, dit-elle, a pu dépasser sa peur. « Il l’a fait aussi bien pour moi que pour nos enfants qui, en le voyant se ressaisir, se sont sentis rassurés ».
L’époux est conscient de ce qui l’attend et se montre responsable, souligne Zouina. « Il m’accompagne dans tout ce que je dois accomplir, aussi bien lors de l’intervention chirurgicale, que pour les séances de radiothérapie et les différents contrôles que j’effectue. Aujourd’hui, il est trop tôt pour dire que je suis guérie, mais je me sens bien. Et le rôle qu’accomplit mon mari y contribue » affirme-t-elle.

Propos recueillis par Nadia Rechoud