fbpx

Yamina : « Mon père souffrait de diarrhée lorsqu’il passe du jeûne à la nourriture, avant de découvrir cette solution ! »

 

« La transition ne se faisait pas sans problème pour mon papa qui se retrouvait avec des troubles digestifs au premier jour de l’Aïd ». Le vieil homme, qui jeûne d’ailleurs contre l’avis de son médecin en raison de sa tension qui doit être constamment surveillée comme l’affirme Yamina, sa fille, renouait avec la nourriture à la fin du Ramadhan en étant immédiatement confronté à des troubles fonctionnels intestinaux.

« C’est tout de suite une diarrhée qui ne s’arrêtait pas de la journée. Dès qu’il prenait son verre de lait et quelques gâteaux, il était pris de douleurs à l’estomac et ses selles deviennaient liquides. C’était devenu une règle, c’était la même situation chaque année » souligne Yamina avant d’ajouter : « Le jour de l’Aïd était un calvaire pour lui et pour nous, puisque sa souffrance était la nôtre. Le voir se tordre de douleurs aux intestins et aller aux selles constamment, cela nous faisait beaucoup de peine d’autant plus qu’il est âgé ».

Que faire pour éviter à cet octogénaire ce supplice durant une journée censée être celle de la sérénité au milieu de sa famille, pendant que des proches viennent lui rendre visite ? C’est la question que se posaient les membres de sa famille avant de tomber sur une solution recommandée par un proche.

« C’est un oncle lointain venu nous rendre visite qui nous a recommandé, lors de la  discussion où l’on passait de coq à l’âne, d’essayer “Nutribiotics Stop” pour soulager notre vieux », révèle Yamina.

« Au départ, nous n’avions pas cru mais nous nous sommes résignés à le tenter du moment qu’on n’avait pas d’autres alternatives. Son prix très abordable et les assurances données par notre pharmacien sur la fiabilité des produits qu’offrent le laboratoire El Kendi ont fini par lever toutes les objections », raconte notre interlocutrice avant d’attester que ce produit a en effet donné grande satisfaction.  « Par moment, nous le regrettons de ne pas l’avoir découvert très tôt », conclue Yamina.

Propos recueillis par Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :