fbpx

Vaincre l’aérophagie à travers une bonne hygiène de vie

Il s’agit d’un phénomène normal, mais lorsqu’il est excessif, cela devient problématique. L’absorption de trop d’air au cours des déglutitions et de l’ingestion de nourriture peut en effet nuire à l’individu en lui causant de l’inconfort puisqu’il peut provoquer des flatulences, des douleurs digestives et des éructations. L’aérophagie signifie en grec  ‘’manger’’ de l’air.

Il faut savoir que nous avalons entre 2 et 4 litres d’air par jour et qu’à l’état normal, le tube digestif contient en permanence entre 200 à 500 ml de gaz dont plus de la moitié dans le côlon, le reste se répartissant dans l’estomac et dans l’intestin grêle. Il arrive qu’on avale une plus grande quantité d’air lorsqu’on mange ou qu’on boit et même lorsqu’on avale sa salive, et cela pour plusieurs raisons : quand la déglutition est rapide (les personnes qui mangent trop vite avalent plus d’air), ou que l’on est anxieux ou stressé, que l’on consomme trop de boissons gazeuses, ou que l’on mastique du chewing-gum.

Toujours parmi les causes de l’aérophagie, le port d’une prothèse dentaire inadaptée, une production trop importante de salive, et l’habitude d’éructer  qui devient un tic, le tiers supérieur de l’œsophage ayant une musculation volontaire. Cet excès d’air induit une lourdeur d’estomac, une sensation d’inconfort à cause des ballonnements, et des éructations répétées.

Il existe des médicaments (notamment ceux à base de charbon végétal activé ou d’argile) destinés à réduire la production de gaz et à faciliter leur élimination. La phytothérapie représente également une solution pour la réduction de la production de gaz après les repas (menthe, fenouil, romarin, thym, cumin en infusion).

La prévention reste toutefois le meilleur moyen d’échapper à ce problème, à travers l’adoption d’une hygiène de vie et d’un régime alimentaire sain. Il y a lieu d’éviter les aliments ‘’aérés’’ tels que le pain de mie, les meringues et les pommes, ainsi que les boissons gazeuses, le tabac et le chewing-gum, et si l’on peut, dompter l’anxiété et le stress. Il va sans dire qu’il est essentiel de prendre ses repas à heures régulières, de manger doucement, de bien mâcher et d’avaler sans hâte. On doit également éviter de grignoter à tout moment, comme on doit s’assurer de la bonne qualité de l’appareillage dentaire.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :