fbpx

Une sage femme accusée de vol de bébé : Le personnel de l’EPH d’Ain Ouessara plaide son innocence

Le personnel de l’EPH de Ain Oussara a organisé aujourd’hui un sit in de solidarité avec une jeune sage femme de l’établissement, emprisonnée depuis 7 mois pour motif de disparition d’un nouveau né du service où elle exerçait.

À l’époque, des soupçons pesaient sur elle la pointant comme auteure de rapt du nouveau né au profit d’une tierce partie.

Le personnel de l’EPH demande au ministre de la justice d’accélérer la procédure de justice pour tenir un procès équitable dans les plus brefs délais. Les collègues nourrissent l’espoir de voir l’infirmière emprisonnée après 11 ans de loyaux services réhabilitée dans ses droits après que l’expertise ait conclu à la naissance d’un seul bébé au lieu de deux jumeaux. Ce qui rendrait caduque le fait de disparition du deuxième bébé.

Rappelons qu’il y a 7 mois, une famille de la région avait affirmé qu’une des leurs a accouché de deux jumeaux et qu’un des nouveaux nés a disparu. 

Nora S. 

%d blogueurs aiment cette page :