Une alimentation adaptée, la ventilation et l’hygiène pour combattre le froid

Les maladies sont plus fréquentes en hiver que pendant les autres saisons, ceci en raison de la vulnérabilité de l’organisme face au froid. Principal rempart, la peau est la première à en subir les effets avec les vaisseaux sanguins des extrémités qui se contractent (notamment les mains et les pieds), devenant sèche et tendue. Les défenses immunitaires, elles, n’arrivent plus à y faire face, affaiblies par l’effort du corps de garder la température interne nécessaire à son bon fonctionnement. Plusieurs facteurs (dont la proximité, le confinement et l’absence d’aération) favorisent également les maladies qui se répandent durant la saison hivernale. Ne résistant pas aux basses températures, les muqueuses des voies respiratoires ne parviennent pas à barrer le passage aux bactéries et aux virus dont la nuisance est rehaussée par le froid. D’autant plus que celles-ci (les basses températures) augmentent la durée de vie d’un virus et renforcent son pouvoir contagieux. Grippe, rhume, angine et maux de gorge, bronchite, gastro-entérite, mais pas seulement. Les spécialistes en cardiologie font savoir que l’hiver est la saison de la hausse des pathologies cardiovasculaires. La contraction des vaisseaux sanguins, en raison du froid afin de limiter les pertes de chaleur de l’organisme, rend le sang plus visqueux, ce qui fatigue le cœur. Il est toutefois possible d’éviter ces maladies à travers la prévention. Plusieurs aspects sont à prendre en compte, dont l’alimentation. Celle-ci doit être adaptée aux besoins de cette période en apports énergétiques, tout en insistant sur les vitamines (notamment les vitamines C, D et E). Plutôt que de porter un gros pull, le mieux est de mettre des couches de vêtements les unes sur les autres, celles-ci permettent de créer un espace d’air entre la peau et le froid extérieur, en plus de favoriser une meilleure circulation du sang et de maintenir ainsi la température du corps. Il faut veiller à se couvrir les extrémités (mains et pieds) ainsi que la tête. La ventilation de la maison est importante, tout comme l’hygiène (tousser dans un mouchoir et se laver fréquemment les mains), certains gestes peuvent éviter la propagation de ces maladies de l’hiver.

Nadia Rechoud   

%d blogueurs aiment cette page :