Un pharmacien affirme : « Nos stocks de Nobilephore sont à chaque fois vite épuisés »

 

Les complémentaires naturels alimentaires ont le vent en poupe. Ces gélules et ces capsules de végétaux sont très prisées, nombre d’utilisateurs préférant se fortifier à l’aide de concentrés de nutriments préparés dans des laboratoires.

Composé de nobiletine et de gelée royale, Nobilephore (un produit des laboratoires FRATER RAZES) est ce complément destiné à booster la mémoire et à renforcer la concentration, ce qui fait de lui un complément recherché aussi bien par les petits (à partir de 12 ans) que par les grands.

La nobiletine est cette substance que l’on trouve dans l’écorce des fruits de la famille citrus, plus exactement des agrumes et surtout la tangerine. Soumis à une forte demande, Nobilephore tend à devenir, selon des pharmaciens approchés par nos soins, un produit qui fait courir les gens de tout âge.

« Nos stocks de Nobilephore sont à chaque fois vite épuisés, nous avons beaucoup de clients qui demandent ce produit », assure une pharmacienne dans une officine qui a pignon sur rue au cœur de la capitale.

« Des mamans viennent réclamer Nobilephore pour leurs enfants en période de révision pour les devoirs et les examens et nous devons penser que son efficacité n’est plus à prouver tant il est recherché », ajoute-t-elle.

Les troubles de la mémoire chez les personnes âgées, c’est aussi un motif pour ces dernières de vouloir user de nutriments choisis et préparés par des scientifiques.

« Des personnes d’un certain âge, hommes et femmes, nous expliquent qu’ils veulent en finir avec la dissipation et les oublis, ils nous demandent Nobilephore et certains nous le montrent sur le téléphone pour être sûr d’avoir cette boîte », témoigne cet autre pharmacien dont l’officine est située aux Sources.

Il est clair que la vie est beaucoup plus mouvementée qu’avant et que l’individu est appelé à gérer un quotidien surchargé. Pour beaucoup, la solution réside dans ce type de produit (certains affirment que ces compléments ont même détrôné les fameux comprimés contre les maux de tête et contre les douleurs).

« Pas plus tard que ce matin, un homme est venu demander Nobilephore, mais malheureusement je n’ai pas pu le servir parce que la pharmacienne n’a pas renouvelé le stock depuis un certain temps », déplore un vendeur en pharmacie. Parce qu’il n’est pas trop demandé dans ce quartier populaire à Bir Mourad Raïs ? « Non, il se vendait très bien. Mais je pense qu’elle est préoccupée pour l’instant à garantir la disponibilité de certains médicaments comme le traitement de la thyroïde par exemple ».

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :