Un étage du service de réanimation du CHU de Blida a été rouvert hier soir Dr Adel Boudahdir : « Le virus est toujours parmi nous et se transmet très rapidement »

Le répit aura été de courte durée pour l’équipe en charge du Covid-19 au CHU de Blida. Alors que la pression avait baissé avec la fermeture pendant un mois d’un étage du service de réanimation dédié à cette maladie, celui-ci a été rouvert hier soir pour accueillir des patients dont l’état nécessite une surveillance continue. L’information a été donnée par le docteur Adel Boudahdir, maître assistant en anesthésie et réanimation au CHU de Blida qui, par la même occasion, renouvelle les recommandations quant aux gestes barrières afin de contrer le regain du Covid-19. « Le virus est toujours parmi nous et se transmet très rapidement au sein de la population malheureusement » écrit-il sur sa page Facebook, ajoutant que « vivre avec le virus implique le respect des mesures barrières » et que « ces mesures sont plus que nécessaires pour briser la chaîne de transmission du virus ». Une manière de sensibiliser la population qui, vraisemblablement, a baissé la garde par rapport à la lutte contre le nouveau Coronavirus. Force est de constater que les instructions données par les pouvoirs publics ne sont pas toujours respectées, que ce soit dans les transports ou dans les commerces.

Après une régression qui n’a duré que quelques jours, les chiffres reprennent une tendance haussière. La situation n’en est pas au stade de dangerosité, il y a une semaine, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le professeur Abderrahmane Benbouzid, mais il a ajouté que « le risque est permanent » avec le relâchement quant aux mesures barrières. « D’où le risque de développement, de temps à autres, de foyers qui vont éclore ». Cela nécessiterait alors, a-t-il souligné, le retour « à un durcissement du confinement dans les régions les plus infectées ».

 

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :