fbpx

Un deuxième décès vient d’être enregistré à l’hôpital de Beni Messous

 

Un deuxième décès vient d’être enregistré à l’hôpital de Beni Messous. Agé de de 55 ans, le patient avait une maladie chronique, selon une source sanitaire.

Il faut savoir que sur les 26 cas de coronavirus, 10 patients ont été déclarées guéris alors deux ont trouvés la mort. En l’absence de traitements efficaces et face à un virus très contagieux, les autorités appellent à la vigilance et insistent sur les mesures barrières.

Gestes adapter au quotidien pour éviter la propagation du virus. Les deux choses sur lesquelles il est primordial d’insister sont : l’hygiène des mains et l’éviction des personnes visiblement malades. Deux mesures simples et de bon sens qui permettraient de limiter grandement la propagation du virus.

Se laver les mains fréquemment et correctement avec du savon et de l’eau minimise risque d’être contaminer après avoir touché une surface qui a été préalablement contaminée par une personne malade, puis de se toucher le visage, la bouche ou les yeux.

Eviter de se serrer la main ou de se faire la bise pour se saluer. Éviter de se toucher la bouche, le nez et les yeux : nez, yeux et bouches sont autant de « portes d’entrées » possibles au virus.

Pratiquer une bonne hygiène respiratoire : dans le doute que nous soyons nous-même porteur du virus : tousser et éternuer dans le pli de son coude ou dans un mouchoir qui sera immédiatement jeté.

Selon les spécialistes, le port du masque dans la population générale ne se révèle pas particulièrement efficace car il n’est souvent pas utilisé correctement. Le masque aurait finalement plutôt tendance à procurer un faux sentiment de sécurité, faisant baisser la vigilance de celui qui le porte.

A l’heure actuelle, le port du masque ne se justifie pas pour les personnes en bonne santé, qui ne reviennent pas d’une région à risque et qui ne sont pas en contact avec des personnes malades. En revanche, il peut être utile pour une personne exposée à un risque de contamination.

Le masque est à usage unique et n’est en aucun cas lavable ou réutilisable. Il doit être par ailleurs adapté à la taille du visage et doit être bien positionné (le côté rembourré de la barrette nasale doit être placé sur la bosse du nez pour bien protéger le nez).

L’éviction de fréquenter des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités… …)

Travailleurs et étudiants : le télétravail (dès qu’il est possible) font notamment partie des mesures à prendre lorsqu’on revient d’une zone épidémique.

Pour rappel, Abdelmadjid Tebboune a ordonné la fermeture des écoles, des universités et des centres de formation professionnels à partir d’aujourd’hui.

 

Tinhinane.B.