Un dépistage précoce qui a permis une prise en charge efficiente

Le cancer, un terme qui fait peur et qui fait penser à la mort, à tel point qu’on évite de le prononcer en le désignant par « cette maladie-là ». Il est toutefois reconnu qu’un dépistage précoce permet une prise en charge efficiente de cette pathologie, offrant ainsi au malade une meilleure qualité de vie. C’est le cas de Zahwa, une septuagénaire qui se souvient qu’un diagnostic effectué de façon prompte l’a débarrassée de sa maladie. Elle fait un flash-back d’une trentaine d’années. « Un sein en moins, certes, mais je suis vivante. Lorsque j’ai commencé à toucher une grosseur anormale, mes filles m’ont convaincue de me faire ausculter ». Le résultat, elle se rappelle que ça l’avait effrayée.  C’est grâce au soutien de sa famille qu’elle a réussi à dépasser cette période très dure dit-elle. « La peur au ventre, je partais subir des séances de radiothérapie. Il y avait une ambiance morbide, je voyais dans les yeux de mon époux et de mes enfants une angoisse indescriptible. Mais Dieu merci, la guérison était au bout de notre combat ».

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :