Thérapie au venin d’abeille : Une alternative naturelle à plusieurs maux

Miel, gelée royale, pollen, propolis sont autant de produits provenant de la ruche et consommés depuis des millénaires pour leurs qualités nutritives et les nombreux effets positifs sur notre organisme et notre santé. Mais ces dernières années, c’est une autre forme d’apithérapie qui est en vogue : la thérapie au venin d’abeille.
Après être apparue d’abord en Chine, et s’être généralisée à d’autres pays (Europe, …), cette thérapie pratiquée depuis quelques années en Algérie connaît ces derniers temps un véritable engouement.
Pratiquée par des spécialistes en médecine parallèle et soins naturels, des spécialistes de la thérapie par les plantes et l’apithérapie, des apiculteurs ou des spécialistes du secteur de la santé, la thérapie au venin d’abeille est considérée comme une grande alliée de notre santé. Le
venin d’abeille soulagerait, en effet, plusieurs maux comme les problèmes cardio-vasculaires (hypertension, arythmie, athéro-sclérose, veines variqueuses), les troubles des glandes endocrines (syndrome prémenstruel, crampes menstruelles, cycles irréguliers), les maladies
infectieuses virales (herpès simple, verrues, mastite, laryngite), les troubles psychologiques (dépression), la rhumatologie (arthrite rhumatoïde, ostéo-arthrite, arthrite), les problèmes de peau (eczéma, psoriasis, ulcères externes), la sclérose en plaques, …etc
Selon certaines recherches, l’adolapine et la mélittine, deux des composants du venin d’abeille, ont une action tonifiante et stimulante du système immunitaire, tout en détoxifiant l’organisme.
Cette thérapie consiste à poser des abeilles vivantes sur les zones à traiter et à les laisser piquer le patient.
Bien évidemment, l’acte n’est pas sans danger pour tout le monde car les risques d’allergie ou de choc anaphylactique ne sont pas impossibles. Donc prudence.
A noter enfin que ces insectes qui nous donnent tant de bienfaits sont néanmoins menacés de disparition et ce, pour ce multiples raisons. Aussi, il convient d’agir en conséquence car il s’agit de préserver l’équilibre écologique de notre planète. Pour cela, il suffit d’adopter
certains gestes comme par exemple aménager des points d’eau. Cette dernière leur sert à diluer le miel qui nourrit les larves mais aussi à rafraîchir la ruche, mais aussi, il faut limiter l’usage des pesticides, planter des fleurs dans votre jardin ou sur votre balcon, parrainer une ruche…etc
Kamir B.
%d blogueurs aiment cette page :