Témoignage : « Je n’ai jamais été aussi contente d’avoir la grippe !»

« Il y a quelques jours, je me suis réveillée le matin avec un petit mal de gorge, une petite toux, une sensation de nez bouché, un mal de tête modéré mais surtout une fatigue qui ne me disait rien de bon. Je n’ai pas pris cela pour autre chose qu’un début de grippe, surtout que, ces derniers temps, la température avait eu tendance à faire le yo yo. Mais voilà que, durant la journée, j’apprends que des voisins de mon immeuble étaient atteints de la Covid-19. Et là, c’est la panique.

Je commence à rembobiner le film des derniers jours, me demandant est-ce que j’ai eu un contact avec lesdits voisins ? Et vu que c’était un grand OUI puisque l’une d’elle était venue me réclamer du sel et que j’avais remarqué qu’elle n’avait pas l’air bien, je me suis encore demandé si elle ne m’avait pas refilé -sans le savoir et sans le vouloir- le virus ? Dans ma tête, il y avait du monde, comme on dit, des voix fusaient de partout et je m’imaginais déjà malade, atteinte de la Covid-19.

Etant asthmatique, je me voyais déjà en réanimation avec des problèmes respiratoire, ce qui augmentais mon angoisse. J’avoue que pendant deux jours, je me suis montée les pires films et j’ai surtout beaucoup somatisé, surtout que ma grippe était bel et bien là. Outre le port du masque à la maison, je me suis isolée de mon mari et de mes enfants pour éviter de les contaminer.

Mais lorsque j’ai commencé à avoir de la fièvre, j’ai décidé d’appeler mon médecin de famille pour lui raconter mon état, mon histoire et mes craintes par rapport à ma voisine. Il m’a d’abord posé des questions au téléphone, avant de me demander de passer à son cabinet pour une consultation.

Ce n’est qu’après la visite chez le docteur que j’ai, enfin, pu être rassurée. Et j’avoue que n’ai jamais été aussi contente de ma vie d’avoir la grippe.

Tout cela pour dire que même si les symptômes entre la grippe et la Covid-19 se ressemblent, il est important de garder la tête froide et ne pas anticiper les choses comme je l’ai fait et, dans le doute, le médecin est là pour mieux situer les choses et surtout prendre les bonne décisions ».

Propos recueillis par Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :