[ Témoignage ] : « Fracture du col du fémur et celle du poignet en raison de l’ostéoporose pour mes deux parents »

Plus qu’à tout autre âge, les vieilles personnes sortent rarement indemnes d’une chute. Perdre l’équilibre ou trébucher sur un obstacle peut ainsi devenir lourd de conséquence surtout pour les séniors qui se retrouvent avec une fracture.

« Mes deux parents ont souffert de l’ostéoporose, mon père est d’ailleurs décédé un mois et demi après une fracture du col du fémur. La pose d’une prothèse n’a pas réussi et il a dû être opéré une autre fois pour le retrait de celle-ci en raison d’un rejet » raconte Nadia qui n’a pas quitté son papa et sa maman et qui a vu les conséquences de cette maladie sur leurs corps. Tassés et légèrement voûtés, et une épaule tombante pour ce qui est de mon père ».

Elle raconte ensuite la mésaventure de sa mère. « Elle a eu une fracture au poignet. Suite à un mouvement incontrôlé, elle est tombée et le fait de se rattraper avec son poignet lui a causé une fracture du radius. Au service des urgences, le médecin a tenté en vain de remettre en place l’os fracturé, le poignet est resté tordu après la pose du plâtre » précise Nadia qui indique que le plâtre a été retiré une fois, puis une deuxième fois après que des radiographies aient montré que l’os n’a pas réintégré sa place.

« Les tentatives de redresser celui-ci ont été infructueuses et en désespoir de cause, le praticien s’est résigné à le plâtrer tel quel en nous disant que seule une intervention chirurgicale aurait été en mesure de réparer cette déformation, ce qui ne pouvait être envisagé en raison de l’âge de ma mère qui était âgée de 86 ans » ajoute notre interlocutrice.

La vieille femme a été contrainte de garder le bras gauche dans le plâtre pendant près de deux mois, l’os ayant tardé à se consolider.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :