Technologies numériques Une révolution pour l’imagerie médicale

L’imagerie médicale et l’utilisation des technologies numériques ont permis d’opérer « une véritable révolution scientifique dans la prise en charge des patients », ces dernières années, ont indiqué, samedi à Alger, plusieurs spécialistes, en marge des Journées algéro-françaises de radiologie et d`imagerie médicale. Cette technique a permis d’opérer une révolution scientifique sans précédent dans le domaine médical, ces dernières années, contribuant largement à déceler les tumeurs qui peuvent toucher différentes parties du corps notamment le cerveau, compte tenu de la complexité de ses fonctions », a affirmé le chef de service de l’imagerie médicale au Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Paris, Pr François Boudeghène. Cette technique très utile pour les spécialistes dans le dépistage des différents types de cancer sera très utilisée à l’avenir et devra permettre de réduire les coûts de la prise en charge des patients. Il est ajouté que son utilisation dans l’exploration de certaines malades chroniques permet d’examiner plusieurs pathologies en même temps et apporte un gain de temps et d’efforts et une prévention supplémentaire pour le patient contre d’éventuelles complications. Le Président de la Société française de Radiologie, Jean François Meder a souligné, pour sa part, que grâce à cette technique, il est désormais possible de confirmer si une personne ayant reçu un choc crânien, a subi un AVC ou une hémorragie interne. Grâce à l’imagerie médicale, les médecins parviennent aujourd’hui à prévenir un deuxième ou un troisième AVC au patient, pouvant lui coûter la vie. « L’utilisation de la technique de l’imagerie médicale, appelée aussi intelligence artificielle, s’avère aujourd’hui très utile pour la détection de certains déséquilibres invisibles à l’oeil nu », a fait savoir le chef de service d’Imagerie au Centre Pierre et Marie Curie de cancérologie (CPMC) à Alger, professeur Salah Eddine Bendib. En Algérie, cette technologie est utilisée dans le traitement des cas de cancers du sein et pour scruter profondément les tumeurs, tant malignes que bénignes. Au sujet des effets des radiations lors de l’utilisation de l’imagerie sur le corps médical et les patients, M. Bendib, également doyen de la faculté de médecine d’Alger, a rassuré que les utilisateurs de cette technique veillent au respect des lois en vigueur, en injectant les doses adéquates pour l’obtention de résultats précis et sans risques. Tinhinane B.

%d blogueurs aiment cette page :