fbpx

Table de l’iftar en Malaisie : Repas vitaminés et épices asiatiques

 

Pays du sud-est asiatique, la Malaisie compte une population de plus de 32 millions d’habitants dont plus de 60% sont de confession musulmane. L’islam y a été introduit autour du XVe siècle à la faveur d’échanges commerciaux avec des marchands qui venaient d’Arabie, d’Inde ou de Chine.

L’ancrage culturel et cultuel est très profond au sein de la société malaisienne et des événements religieux comme le Ramadhan en sont une preuve tangible.

Ainsi, durant le mois de Ramadhan, l’ambiance est perceptible partout dans les villes et villages avec des rues et des marchés bondés de monde.

Outre les iftars collectifs organisés dans tout le pays pour permettre aux pauvres de manger à leur faim après une journée de jeûne, les familles malaisiennes préparent une table de l’iftar simple mais riche en vitamines.

En Malaisie, on rompt le jeûne avec une datte et une soupe, appelée Laksa de poulet, une soupe à base de poulet (protéines, vitamines du groupe B, vitamine D, fer, magnésium, potassium, …), nouilles de riz (protéines, glucides, magnésium, phosphore potassium, calcium…), tofu (protéines, acides gras essentiels, vitamine A, zinc, potassium, calcium et cuivre), crème de coco (protéines, fibres, fer, phosphore, magnésium, potassium…) et épices. On consomme également l’Acar Awak des légumes marinés dans une sauce épicée, plat très apprécié en période de chaleur.

Ce mets est une source très intéressante de vitamines, de minéraux et d’antioxydants fournis par les légumes entrant dans la composition de l’Acar Awak comme les carottes, concombres, haricots verts, chou, piments, oignon, ail, sésame, …

Autres plats typiques très prisés par les Malaisiens et qui trouvent une place de choix sur la table de l’iftar, c’est le Kuah Lodeh et le Satay Ayam. Le premier, un ragoût de légumes au lait de coco, avec pour accompagnement du riz, est à lui seul une mines de bienfaits par le nombre de protéines, vitamines, minéraux et antioxydants qu’il fournit à l’organisme.

Le second, ce sont des brochettes de poulet (protéines, vitamines du groupe B, vitamine D, fer, magnésium, potassium,…) au riz (fibres, glucides, calcium, phosphore, potassium, magnésium, …) avec une sauce à la cacahuète (protéines, glucides, lipides, vitamines du groupe B, vitamine E, …).

Enfin, le Bubu Lambuk est aussi un plat incontournable, ce porridge crémeux au riz, viande et lait de coco source complète de protéines, vitamines et minéraux est distribué gratuitement aux nécessiteux abords des mosquées.

A la fin du repas, les Malaisiens prennent en guise de dessert une glace pilée, à base de lait de coco avec un sirop de sucre brun et dont l’ingrédient principal est le cendol, une sorte de nouilles faites de bandes de farine de fèves vertes ou de haricots verts.

Hassina A.

%d blogueurs aiment cette page :