Tabagisme maternel: Attention aux malformations congénitales!

Le tabagisme maternel au cours de la grossesse favorise les anomalies non héréditaires. Une étude faite sur 173 687 enfants porteurs de malformations congénitales montre que le tabagisme au cours de la grossesse accroît le risque de fausses couches et la prématurité, de nombreuses femmes continuent à fumer au cours de leur grossesse, en moyenne 15% des femmes enceintes. L’étude en question a été réalisée par des médecins de l’université de Londres et publiée dans la revue médicale Human Reproduction Update.

Selon les conclusions de l’étude, le tabac accroit le nombre des malformations de manière importantes. Ainsi, les anomalies cardiaques sont augmentées de 9%, les malformations du crâne sont augmentées de 33%, les anomalies gastro-intestinales de 27%, les membres déformés, raccourcis ou manquant sont augmentés de 26%, le risque d’atrésie anale est augmenté de 20%, le risque de non descente testiculaire est augmenté de 13%, et le risque de hernie est augmenté de 40%, entre autres.

Pour le Pr Hackshaw, auteur de l’étude, “Le tabagisme maternel au cours de la grossesse est un risque clairement établi de fausse-couches, de petit poids de naissance et de prématurité. Cependant, très peu de services de santé publique communiquent sur le risques d’anomalies congénitales lorsqu’ils exposent les dangers du tabac”. En tout cas, les dangers sont grâce à cette étude dorénavant très explicites. Une anomalie congénitale n’est pas le plus grand cadeau à faire à son enfant pour débuter dans la vie.

Un enfant né sans anomalie congénitale d’une mère tabagique est donc un enfant qui a eu déjà beaucoup de chance.

Thinhinane. B

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :