fbpx

Son usage est extrêmement facile et peu onéreux : Les bienfaits insoupçonnés du cumin

Le cumin est employé depuis plusieurs millénaires dans différentes parties du monde en raison de sa saveur et pour ses propriétés médicinales. Son goût, son prix et sa large présence dans le commerce rend son usage extrêmement facile et peu onéreux. Ses graines sont riches en flavonoïdes et largement utilisées pour produire une huile essentielle obtenue à partir de l’hydrodistillation.

Une consommation courante de cumin facilite la digestion mais pas seulement.

Le cumin est une épice qui parfume les plats. C’est une plante médicinale très populaire dans l’Égypte ancienne, le cumin était prescrit contre les affections digestives et respiratoires ainsi que pour soigner les caries dentaires.

Le développement des molécules de synthèse a fait péricliter son usage médicinal. Cependant, les adeptes de la phytothérapie en consomment régulièrement pour bénéficier de ses bienfaits.

Comme ces proches cousins, le carvi, l’anis vert, le cumin appartient à la famille des apiacées, il traite les flatulences et les ballonnements tout en éliminant les spasmes de l’intestin. Il stimule efficacement la digestion.

Des phytothérapeutes prescrivent le cumin contre les insomnies, les coups de froid et pour faire baisser la fièvre. Ses graines stimulent également la lactation, un rôle qu’il partage avec les graines de fenouil.

En usage interne, le cumin est utilisé pour traiter les ballonnements, l’aérophagie, les dyspepsies nerveuses, l’éréthisme cardiovasculaire, les règles insuffisantes et les parasites intestinaux.

Le cumin est consommé dans la nourriture de tous les jours ou bien sous forme d’infusion, après chaque repas, à raison d’une cuillerée à café pour une tasse d’eau bouillie, puis infuser pendant 10 minutes. Le cumin peut s’administrer également sous d’autres formes : broyé en poudre à raison de 0,2 à 2 g par jour, sous forme de teinture à raison d’1 à 3 g par jour, ou sous forme d’alcoolat à raison de 5 à 15 g par jour.

En usage externe, le cumin peut être utilisé pour soigner l’engorgement mammaire durant la période de l’allaitement : faire des cataplasmes et les déposer sur les seins jusqu’à dégorgement. En cas de diminution de l’audition en raison d’un bouchon de cire, certains phytothérapeutes préconisent le cumin sous forme de décoction chaude (contrôler sa température pour ne pas se brûler) à verser directement dans l’oreille. Après 5 minutes, vider et nettoyer le contenu du conduit auditif. En tout état de cause, la baisse de l’audition nécessite une consultation médicale.

Par ailleurs, en cas de piqûre de scorpion, du cumin moulu peut être mélangé au jus d’oignon, il forme alors une pâte que l’on peut appliquer sur la piqûre.

Tinhinane B.