Sensibilisation et prévention, les maîtres-mots de la lutte contre le cancer

La malbouffe ainsi que la consommation de produits industriels font partie des principaux facteurs de risque de cancer, faisant que la prévention inclut le bannissement des mauvaises habitudes alimentaires et l’instauration de comportements de vie plus sains. Le docteur Nadir Djamila, Sous-directrice chargée des maladies non transmissibles (MNT) au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, l’a rappelé tout en évoquant la mise en œuvre par les pouvoirs publics, ces dernières années, d’un certain nombre d’actions qui vont dans le sens de la prévention dite « primaire ». Parmi ces actions, on peut citer la révision par le ministère du Commerce du texte réglementant l’étiquetage des produits alimentaires, seul moyen pour le consommateur de connaître les composantes de ces derniers, comme l’a indiqué la responsable qui a affirmé que le ministère de l’Industrie promulguera « bientôt » un texte obligeant les industriels à s’aligner sur les normes internationales quant à la fabrication de ces produits. Le sport n’est pas en reste, il demeure un moyen de lutte contre les maladies, notamment le cancer. Le fameux slogan « Manger bouger » tant entendu sur certaines chaînes de télévision n’est pas une vue de l’esprit et c’est pour inciter les citoyens à combattre l’inertie que, depuis décembre 2018, une Journée nationale de lutte contre la sédentarité a été instaurée en coordination avec le ministère de la Jeunesse et des Sports. Le docteur Nadir Djamila l’a souligné, ajoutant qu’il existe d’autres manifestations sportives qui se situent dans le même contexte comme c’est le cas des marathons organisés dans le cadre d’Octobre Rose, des marathons qui, chaque année, viennent sensibiliser la femme et lui rappeler la nécessité de se prémunir du cancer du sein. Ces actions ne sont pas de trop, d’autant plus que 90% des cas de cancer ont pour cause les mauvaises habitudes alimentaires, comme l’a affirmé la responsable, ainsi que la qualité des produits industriels et les aliments transformés et ultra-transformés.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :