Selon une étude, le coronavirus engendre des troubles psychiques

Une étude menée par des chercheurs de l’université d’oxford a établi qu’une bonne partie des personnes ayant contracté le coronavirus présentent des signes de troubles psychiques après six mois environ.

Selon le journal “New York Post”, les chercheurs ont pris un échantillon de 236379 cas. Les analyses des données ont fait ressortir qu’une personne sur 3 présente des signes de stress, d’anxiété ou de mélancolie.

Les chercheurs se sont appuyés dans leur travail sur les registres électroniques d’évaluation des malades.

L’étude a conclu que 33,6 % des contaminés présentent des signes de détresse psychique.

Nora S.

%d blogueurs aiment cette page :