Selon les conclusions d’une étude américaine : La marche, un indicateur de santé

Selon les conclusions d’une étude américaine, la rapidité de la marche est un indicateur des difficultés qu’ont certains patients à se remettre d’une chirurgie ou d’autres problèmes de santé. Les chercheurs ont constaté qu’une démarche ralentie, pourrait être révélatrice d’une affection cachée. Ainsi, lors d’une consultation chez le médecin, certaines mesures permettent rapidement de connaître l’état de santé du patient, comme la pression artérielle et l’indice de masse corporelle (IMC). Ce que les chercheurs de l’University of Southern California ont pu découvrir c’est qu’il pourrait être utile d’ajouter un indicateur supplémentaire à cette liste : mesurer la vitesse de marche. Selon cette récente étude, la vitesse de la marche est un facteur de prédiction très fort de la mortalité, notamment chez les personnes âgées. Tant que le rythme est rapide tant que sont meilleurs les résultats pour la santé. Un constat qui pourrait permettre de révéler un grand nombre de problèmes de santé. Selon cette approche, une personne en mauvaise santé marche moins vite qu’une personne en bonne santé. Les chirurgiens cardiaques utilisent cette mesure pour identifier les patients ayant des difficultés à se remettre d’une opération chirurgicale ou à diagnostiquer une maladie cardiovasculaire ou une déficience cognitive. Les professionnels de santé n’utilisent pas encore ce marqueur. « L’idée est que plus une personne tombe malade, qu’il s’agisse d’un traitement contre le cancer ou d’une autre maladie, plus elle perd en force et en capacité de mouvement », explique le Pr Christina M. Dieli-Conwright, de la division de biokinésiologie et de physiothérapie de l’USC. Les chercheurs espèrent aussi que les médecins utiliseront un jour la vitesse de la démarche d’une personne pour déterminer son âge biologique, qui peut être plus jeune ou plus âgé que l’âge « naturel », c’est-à-dire l’âge chronologique. Cependant, l’étude ne recommande pas de marcher plus vite car rien ne prouve que l’augmentation de la vitesse a un impact sur la santé, mais de bien faire attention à pratiquer régulièrement une activité physique. Tinhinane B.

%d blogueurs aiment cette page :