fbpx

Selon le Pr Oukal chef de service oncologie de l’hôpital de Beni Messous : Hausse des cas du cancer de la prostate durant ces 10 dernières années

« Les cas de cancer de la prostate ont carrément doublé en 10 ans », a indiqué le Pr Oukal, chef de service oncologie de l’hôpital de Beni Messous, et ce en marge d’une journée de sensibilisation sur le cancer de la prostate.

Le spécialiste a affirmé que « les cas de cancer de la prostate ont enregistré une hausse durant ces 10 dernières années en Algérie, passant de 12 cas pour chaque 100.000 âme, à 27, estimant cette hausse « grave ».

A l’origine de cette hausse, le Pr Oukal a cité la malnutrition, notamment la consommation excessive de viande rouge et l’absence de la pratique sportive ».

Le praticien a plaidé pour l’impératif du « dépistage précoce du cancer de la prostate pour les hommes dépassant la cinquantaine », comme étant « l’unique moyen et le plus simple pour guérir.

Il a cité parmi les symptômes de suspicion de ce cancer le besoin d’uriner souvent (mictions fréquentes), jet d’urine faible ou lent, voire qui s’interrompt, et rigidité de la prostate, entre autres.

La journée de sensibilisation vise à sensibiliser le large public, dont particulièrement les malades, sur l’impératif du « dépistage précoce du cancer de la prostate, qui touche notamment les hommes dépassant la cinquantaine », a indiqué Razi Malika, présidente de l’association « Rahma » d’aide aux cancéreux, organisatrice de l’événement.

« Cette journée fait suite à la rencontre de 2017, organisée par la même association, et durant laquelle quelque 207 personnes ont bénéficié d’un examen de dépistage du cancer de la prostate, ayant permis la découverte de 23 cas suspects, a-t-elle fait savoir.

Il y a lieu de souligner que ces chiffres sont basés sur le rapport annuel de l’Institut national de santé publique sur cette maladie, pour l’année 2018.

 

Nouhad Ourebzani

%d blogueurs aiment cette page :