Selon le ministère de la Santé : Cas avérés de choléra

Le ministère de la Santé vient de confirmer la présence de 41 cas de choléra à travers plusieurs wilayas du Centre, en l’occurrence Alger, Blida, Tipaza et Bouira.
Si le nombre le plus élevés de malades a été enregistré à Blida avec 50 hospitalisations, 22 cas confirmés et un décès, à Alger, ce sont 14 cas dont 5 confirmés qui ont été relevés par les services du ministère de la Santé contre 18 hospitalisations dont 11 cas confirmés à Tipaza, tandis qu’à Bouira six cas dont trois confirmés ont été recensés.
Si les mêmes services excluent toute contamination liée à la consommation d’eau, en revanche les soupçons se tournent plutôt vers les fruits et légumes.

Qu’est-ce que le choléra ?

Infection diarrhéique aiguë provoquée par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés par la bactérie Vibrio cholerae, le choléra est très virulent, très contagieux et peut parfois entraîner la mort.

Les symptômes

L’incubation qui peut prendre entre deux heures jusqu’à 5 jours entraîne chez le sujet infecté de violentes diarrhées parfois accompagnées de vomissements. La prise en charge médicale doit, dans ce cas, se faire très rapidement car une déshydratation du malade peut causer une chute de la pression sanguine, le collapsus cardio-vasculaire.

Mode de transmission

La transmission ne se fait pas directement d’homme à homme, toutefois, les selles des personnes infectées propagent la bactérie à travers les réseaux d’eau non traités ou les aliments. Si les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes avec un système immunitaire déficient sont les plus exposées, il reste que le choléra peut toucher tout le monde.

Traitement et prévention

Lorsqu’elle est vite prise en charge, la maladie est facile à traiter. Et le remède consiste à compenser les pertes d’eau et d’électrolytes, en administrant au malade des sels de réhydratation par voie orale. En cas de déshydratation sévère, la réhydratation se fait par voie intraveineuse combinée à un traitement antibiotique.
Concernant la prévention, il faut se laver les mains régulièrement et observer la règle d’or définie par l’OMS : « Tout ce qu’on ingère doit être bouilli, cuit, pelé ou épluché ».

Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :