Selon le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies en Algérie, Eric Overvest : Une baisse de 10 % des décès en Algérie depuis 2010

Le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies en Algérie, Eric Overvest, a tenu à relever que « l’amélioration de l’accès au traitement en Algérie a contribué à la réduction de 10 % du nombre des cas de décès depuis 2010, précisant, toutefois, que celui des nouvelles infections a augmenté de 50 % passant de 500 cas en 2003 à près de 1000 cas en 2010 pour atteindre 2100 cas en 2019.
Ce qui l’amènera à relever que « malgré l’engagement politique et financier considérable de l’Etat ainsi que des efforts de tous les acteurs et des partenaires internationaux en matière de riposte au Sida, les progrès restent longs, à l’instar des autres pays », avant de faire remarquer que « le défi pour l’Algérie » consiste à atteindre la cible 90-90-90 notamment s’agissant de « la suppression durable » de la charge virale chez les personnes sous traitement antirétroviral (ARV), « l’élargissement » de l’offre du dépistage ainsi que « la généralisation » de la prévention contre la transmission du VIH de la mère à l’enfant.

%d blogueurs aiment cette page :