Santé mentale : Un manuel à l’usage des médecins généralistes

La prise en charge des troubles psychiatriques mineurs ne nécessitant pas le recours au psychiatre, a fait l’objet d’un séminaire au profit des médecins généralistes à Tizi Ouzou.

Ce séminaire, premier du genre à l’échelle nationale, a été organisé par la Direction générale de la prévention et de la promotion de la santé au ministère de la Santé. Le regroupement a concerné des spécialistes de plusieurs wilayas dont Alger, Tizi-Ouzou, Annaba, Blida, Sidi Bel-Abbes et Tamanrasset.

Cette rencontre de deux jours devra permettre de définir clairement le contenu de la formation et le manuel devant accompagner la formation des médecins généralistes en santé mentale.

Ce séminaire entre dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de promotion de la santé mentale mis en place par le ministère en 2017. Il vise à lutter contre la stigmatisation des personnes qui présentent des troubles mentaux et qui sont en détresse mentale.

Ce regroupement permettra aussi de faire un échange et de lancer des réflexions autour du contenu de la formation pour définir ce qui doit être appris aux généralistes.

Un manuel sera édité et mis à la disposition des médecins généralistes qui rencontrent des cas de souffrance mentale tous les jours mais qui pensent qu’ils ne sont pas capables de les prendre en charge. Ce qui est considéré comme une erreur par les spécialistes qui ont encadré ce séminaire.

Grâce à cette formation, les médecins généralistes pourront développer des aptitudes pour traiter les troubles légers sans avoir à recourir aux médecins spécialistes, indique-t-on encore. Et ceci désengorgera les structures spécialisées dans les pathologies mentales lourdes.

Tinhinane B.

%d blogueurs aiment cette page :