Santé mentale des enfants et adolescents : Installation d’une commission

La prise en charge des problèmes inhérents à la santé mentale des enfants et adolescents, telle est l’une des missions principales assignées à la commission thématique dédiée à la santé mentale des enfants, installée par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui et la présidente de l’Organe national de la protection et de la promotion de l’enfance, Mme Meriem Cherfi et présidée par le service de pédopsychiatrie, au sein de l’établissement hospitalier spécialisé de Cheraga, Pr. Abdelmadjid Tabti.

Constituée de vingt membres de différentes spécialités, entre pédopsychiatres, psychologues, éducateurs et journalistes, cette commission veillera au bien-être psychologique et à la préservation des droits des enfants et adolescents à travers « des études sur le terrain, l’examen de thématiques définies, choisies par ses membres et axées sur la santé mentale chez les enfants », tel que l’expliquera Mme Meriem Cherfi. Elle indiquera, par ailleurs, que
« d’autres commissions thématiques seront installées en 2019 au niveau de l’ONPPE » parmi lesquelles, la commission de l’éducation, la commission de la société civile et la commission des affaires juridiques ». La mission principale de chacune de ces commissions sera, toujours selon ma présidente de l’ONPPE, la réalisation sur le terrain d’études statistiques liées au thème qui leur est assigné « tout en proposant des solutions et des programmes d’action. Les études et programmes d’action seront soumis pour approbation par le comité de coordination permanant de l’ONPPE, conformément au décret exécutif régissant cet organe », ajoutant encore que « ces mêmes études et programmes d’action dans le rapport annuel de son Organe relatif à la situation des droits de l’enfance en Algérie, qui sera soumis au président de la République ».

Un travail de proximité et de coordination va être entrepris au courant de cette année et se matérialisera par des visites de terrain au niveau des différentes wilayas du pays afin de prendre le pouls de la situation des enfants, de même que se poursuivront les sessions de formation afin de vulgariser les missions et domaines d’intervention de l’ONPPE.

De son côté, le ministre de la santé et de la réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui fera savoir que « l’installation de cette commission exprime la détermination de l’Etat et à sa tête le président de la République, à assurer la protection de l’enfant et sauvegarder ses droits en les classant en tant que priorité nationale par excellence ». Il appellera également « à coordonner les actions pour aboutir à des repères clairs définissant la stratégie nationale pour la protection de l’enfance et la garantie de son bien-être mental et social ».

A noter qu’après l’installation d’une commission nationale multisectorielle en juillet 2016 pour la prise en charge des autistes et l’élaboration d’un plan national pour la promotion de la santé mentale de l’enfant en 2017, cette commission viendra compléter une démarche déjà effective. Il faut savoir qu’en sus du renforcement de la formation, plusieurs services et unités hospitalières spécialisées dans la santé mentale des enfants ont ouvert leurs portes dont 6 établissements universitaires, 10 de santé publique, ainsi que des hôpitaux de jour spécialisés dans la santé mentale des enfants.
Kamir B.

%d blogueurs aiment cette page :