Saignements du nez en été : Lorsque les vaisseaux se dilatent et rompent sous la chaleur

La hausse de température a de nombreux effets négatifs sur le corps qui n’arrive plus à s’autoréguler. La panoplie de problèmes qui touchent aussi bien les enfants que les adultes est connue compte notamment les maux de tête, la fièvre, les vertiges, les nausées et les saignements du nez. Les sensibilités sont différentes entre les uns et les autres. Le nez qui saigne en été, lorsque la chaleur est excessive, nombreux sont ceux qui en sont affectés. La raison est simple selon les praticiens qui expliquent que lorsqu’il fait trop chaud, les vaisseaux sanguins peuvent se dilater et rompre (notamment les multiples veinules du nez), provoquant un saignement au niveau du nez. Il est clair que les causes sont nombreuses (la consommation régulière d’aspirine ou de médicaments anticoagulants est un facteur de risque, tout comme l’usage de drogues par voie intranasale, la consommation d’alcool et le tabagisme, et il faut savoir aussi que se moucher trop fort peut provoquer un saignement du nez), mais ce qui nous intéresse ici, ce sont les saignements dus à la canicule. Maintenant que l’on sait qu’il s’agit là d’une réaction du corps à la température extérieure, il convient de savoir quoi faire pour arrêter le saignement du nez. Il faut d’abord éviter de pencher la tête en arrière, au risque d’avaler du sang et de provoquer des problèmes digestifs. On doit bien se moucher afin de dégager les narines et faciliter la cicatrisation. On va ensuite appuyer sur le nez, du côté de la narine qui saigne afin de faire une compression tout en gardant la tête droite, avant de se rafraichir le visage. Il faudra toutefois consulter si les saignements sont fréquents en été.

Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :