Rhume, grippe, Covid-19 : Peut-on faire la différence ?

 

Alors qu’habituellement la saison hivernale favorise l’arrivée de pathologies comme la grippe ou le rhume, cette année, il va falloir également composer aveyc le virus de la Covid-19 qui fait de la résistance depuis, maintenant, presque une année.

Face à cette situation, les appréhensions sont nombreuses et légitimes d’autant que plusieurs pays -notamment en Europe- connaissent actuellement une 2e vague assez virulente.

Il est souvent difficile de faire la différence entre ces trois pathologies dont les symptômes se rapprochent. Dans tous les cas, grippe et Covid-19 sont contagieuses durant la période d’incubation qui est de 24 à 48 heures pour la grippe, de 5 à 14 jours pour la Covid-19, d’où une mise en quarantaine de la personne contaminée.

Le mode de transmission est également identique, à savoir une transmission par les micro- gouttelettes de salive, postillons dispersés dans l’air lors des éternuements, toux et contact physique avec une surface contaminée sur laquelle le virus demeure persistant plusieurs jours sur les surfaces inertes (poignées de porte, table, …) et plusieurs heures sur les sécrétions séchées.

Concernant les symptômes, outre la fièvre, les maux de tête, les douleurs musculaires, la fatigue, les éternuements et le nez bouché, communs aux deux pathologies, la Covid-19 se caractérise par d’autres signes variant d’un patient à un autre, à savoir diarrhée, réactions cutanées, conjonctivite, difficultés respiratoires mais surtout perte du goût et de l’odorat. C’est sans doute, le signe le plus évident.

Dans les deux cas, les sujets âgés ou trainant des maladies chroniques (diabète, hypertension, maladies cardiovasculaires…) sont plus susceptibles de développer une forme grave de la maladie et cela est d’autant plus vrai concernant le coronavirus nouveau dont les formes sévères se sont manifestées par une détresse respiratoire aiguë ou une insuffisance rénale aiguë.

Il faut noter, cependant, que même s’ils sont proches, ces symptômes peuvent diverger par leur intensité. Les personnes ayant déjà eu la Covid-19 parlent de signes intenses qui empêchent bien souvent la personne de vaquer normalement à ses tâches quotidiennes, contrairement à la grippe.

Cela dit, ce virus continue de susciter toutes sortes de supputations et spéculations, tant il continue à muter et à nous surprendre à chaque fois. Aussi, il faut impérativement respecter les gestes barrières et rester vigilant car la Covid-19 va, semble-t-il, rester parmi nous pour encore au moins toute la saison hivernale, si ce n’est plus.

Donc, au moindre syndrome grippal, il faut rester à l’écoute de son corps, demander un avis médical ou consulter carrément. Le médecin traitant, en cas de suspicion, vous demandera de faire un test PCR pour ôter tout doute ou alors, dans le cas d’une positivité, prendre les mesures nécessaires selon l’état général du malade, à savoir commencer un traitement, recommander l’isolement ou demander une hospitalisation si, celle-ci s’avère nécessaire.

Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :