fbpx

Réunion, aujourd’hui, du CPS sous la présidence de l’Algérie autour de l’accès aux vaccins contre la Covid-19 en Afrique

Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) se réunira aujourd’hui, samedi 22 mai, sous la présidence de l’Algérie.
Au cours de cette réunion, présidée par le ministre des Affaires Etrangères, Sabri Boukadoum, les discussions porteront sur plusieurs points, notamment la situation de la pandémie au niveau du continent africain, la problématique de l’accès au vaccin contre la Covid-19 voire la mauvaise répartition des vaccins à travers le monde mais aussi les répercussions de la pandémie notamment sur l’économie.
Les participants feront également le point sur le Fonds spécial de lutte contre la Covid-19, la Plateforme africaine d’approvisionnement en médicaments ou encore les actions de partenariat visant à accélérer le dépistage des populations, mesures prises jusqu’ici par l’UA pour faire face à la pandémie.
Cette réunion du CPS sera, par ailleurs, l’occasion d’avertir sur « les conséquences dévastatrices de la monopolisation des vaccins » et d’« encourager les partenaires, les donateurs bilatéraux et multilatéraux, les institutions financières et le secteur privé à soutenir les mécanismes COVAX et AVATT, des mécanismes destinés à faciliter l’accès aux vaccins, respectivement, dans le monde et en Afrique ».
Pleinement impliquée dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 sur le continent africain, l’Algérie a, pour rappel, initié plusieurs actions bilatérales de solidarité, envers les pays africains pour les aider à faire face à la propagation du virus, de même qu’elle a apporté une contribution au Fonds africain de réponse à la Covid-19 à hauteur de deux millions de dollars.
Hassina Amrouni