fbpx

Réseau des urgences chirurgicales : Les recommandations du ministre de la santé

Des cadres du ministère de la santé, des responsables de la direction de la santé et de la population de la wilaya d’Alger et des responsables des différentes structures sanitaires Algéroises se sont retrouvés ce lundi au siège du ministère pour débattre , examiner et surtout adopter le projet de réseau de prise en charge des urgences chirurgicales.

Lors de sa prise de parole inaugurale, le ministre de la santé et de la réforme hospitalière , Pr Abderrahmane Benbouzid, a exhorté les présents, partant de leurs postes de responsabilité respectifs, à veiller personnellement sur la mise en œuvre de ce réseau.

Pr Benbouzid a appelé son auditoire à ne pas se limiter à l’adoption du réseau de prise en charge des urgences chirurgicales mais à assurer un saut qualitatif supérieur qui doit être proportionnel aux énormes investissements consentis et mobilisés par l’État et aux attentes légitimes des citoyens et praticiens de la santé publique.

Le ministre de la santé a plaidé, lors de son intervention, en faveur du développement d’un réseau de complémentarité entre les services des urgences médicales et celui des urgences chirurgicales au niveau de la wilaya de façon à garantir une prise en charge totale de tous les cas dans un cadre organisé et pyramidal offrant des conditions de sécurité et de confort aux patients. Le ministre recommande la mise en place de mécanismes de coordination avec les wilayas limitrophes afin d’assurer un maximum d’exploitation des moyens et ressources existantes dans le domaine des urgences et de la prise en charge spécialisée.

Le premier responsable de la santé publique a félicité le secteur d’avoir réussi la réalisation de ce réseau des urgences au niveau de la wilaya d’Alger qui sera un projet pilote à généraliser plus tard dans les wilayas du pays. Il a en outre souligné que la Covid-19 a influé sur le rythme de mise en route du plan d’organisation des services des urgences. Toutefois, malgré les retards enregistrés, le secteur a pu réalisé des avancées considérables notamment avec la désignation des cliniques de références qui travailleront H24 et qui ont bénéficié, en conséquence, de réhabilitation et de remise à niveau en matière de fonctionnement.

Exposant la stratégie globale en matière d’organisation des urgences, le ministre a précisé que les pouvoirs publics réservent une attention particulière à la réorganisation des urgences en optant pour la réhabilitation des services en  par l’amélioration et la réorganisation des différents niveaux de prise en charge des patients. Une approche qui a débuté avec l’unification et l’organisation des cliniques référentielles en vue d’une meilleure prise en charge des malades et l’allégement des pressions que connaissent les hôpitaux à cause du flux de patients qui s’y dirigent pour des consultations pouvant bien être prises en charge au niveau des cliniques. Pour le ministre, le niveau de proximité constituera désormais le premier maillon de l prise en charge du malade.

Notons enfin que le ministre de la santé a annoncé la mise en place d’une commission d’évaluation qui aura pour tâche le contrôle et le suivi de la mise en application du tout nouveau réseau des urgences chirurgicales, objet de la réunion d’aujourd’hui.

Meriem Azoune