fbpx

Rentrée scolaire et coronavirus : comment gérer le stress des enfants?

 

Après plus de sept mois de confinement, le retour à l’école a été un moment difficile pour les enfants, les parents et les enseignants. Même si le retour aux classes se fait dans le cadre d’un protocole sanitaire strict pour protéger les élèves et les personnels, les parents s’inquiètent surtout que la dégradation de la situation sanitaire qui suscite déjà l’inquiétude dans le milieu médical.

Le docteur Aziz Kaabouche, psychologue et responsable de la cellule d’écoute au CHU Ibn Badis de Constantine, tient à rassurer : « Il faut se dire que c’est juste une rentrée scolaire particulaire et différente de celle des années précédentes. Cette situation ne va pas durer éternellement ». Pour le spécialiste, l’état psychique des enfants dépend du discours des parents et des enseignants. « La meilleure façon de gérer le stress des enfants est d’être à leur écoute, répondre à leur question et leur expliquer les mesures d’hygiène pour se protéger de la Covid-19.

Laissez vos enfants diriger la conversation. », Conseille-t-il.

Pour mieux gérer le stress de cette rentrée scolaire, docteur Kaabouch demande aux parents, surtout aux mamans, de familiariser leur enfants avec les mesures barrières contre le coronavirus : moins de contacts avec les camarades de classe, se laver davantage les mains et portée sa bavette. «Dispensez ces explications à travers des jeux. La simulation par le jeu peut soutenir l’apprentissage des aptitudes à appliquer dans la situation sanitaire actuelle.

Toute la famille doit participer à ces jeux qui illustrent les choses et permettent aux enfants d’exprimer leurs inquiétudes » notera le psychologue qui ajoutera « Ces jeux doivent se répéter plusieurs fois ». Par ailleurs, les unités de dépistage et de suivi (UDS) de la santé scolaire, les associations des parents d’élèves et le personnel de l’éducation ont un rôle prépondérant à jouer.

« Ils doivent contrôler en permanence la fièvre des enfants et ne pas les autoriser à rejoindre l’école si elle dépasse les 37,9° ou en cas d’apparition de symptômes évoquant la Covid-19 chez l’élève ou sa famille», recommande le spécialiste.

De Constantine, Souheila BETINA

%d blogueurs aiment cette page :