Quand une canule aide à respirer après le retrait du larynx

La santé se consume en même temps que les cigarettes dont l’usage quotidien est compté en paquets. La gorge, première partie de l’itinéraire de la fumée aspirée, n’en sort pas toujours indemne. Le cas de Aziz, un homme d’une cinquantaine d’années, montre à quel point le tabac peut affecter différentes parties de l’organisme. Ce qu’il pensait être une angine est finalement une atteinte beaucoup plus grave. Une gorge qui brûle, une boule au niveau du larynx, des supputations et la décision de consulter un ORL après des traitements traditionnels censés calmer la sensation d’irritation. Il s’attendait à tout sauf à cette maladie dont la seule évocation du nom peut provoquer l’effroi. Un cancer du larynx est diagnostiqué, une intervention chirurgicale est incontournable pour le retrait du larynx. La pose d’une canule dans la gorge est indispensable, c’est à travers celle-ci qu’il va réapprendre à respirer. « Sa vie est sauve, mais il fallait qu’il retrouve progressivement certains gestes quotidiens » témoigne son épouse qui indique qu’en plus d’avoir perdu la voix, son mari doit prendre certaines précautions notamment en raison de son manque de souffle (en l’absence du larynx). S’alimenter devient également problématique (la nourriture doit être apprêtée de façon à être ingérée facilement) et des soins sont nécessaires pour l’entretien de la canule. En un mot, « le moral n’est pas toujours au rendez-vous pour lui » conclut-elle.

Nadia Rechoud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :