Professeur Belkacem Bioud : 260 enfants ont contracté la Covid-19 à Sétif

Dans une déclaration à Esseha.com, le Professeur Belkacem Bioud, médecin-chef du pôle pédiatrique Derradji- Bouattoura du CHU Saadna-Abdnour de Sétif a indiqué que depuis le 1 er avril dernier, pas moins de 260 enfants atteints de coronavirus ont été hospitalisés au niveau de son service dont 24 nouveau-nés issus de mères atteintes de la Covid-19 .

Le spécialiste a précisé que la plupart de ces enfants présentaient une symptomatologie légère avec une fièvre légère, des troubles digestifs, une asthénie, une toux et une infection des voies aériennes. « Nous avons reçu aussi des cas pédiatriques sévères qui ont nécessité une hospitalisation de plusieurs jours», a-t-il précisé avant d’ajouter que l’établissement a hospitalisé 21 cas de syndrome de Kawasaki-like durant les mois d’août, alors qu’aucun cas n’a été enregistré durant le mois d’octobre.

Concernant la maladie de Kawasaki, également appelée « syndrome lympho-cutanéo-muqueux », c’est une maladie infantile, d’origine immunologique, qui consiste en une vascularite fébrile touchant les artères de moyen et petit calibre et dont beaucoup des symptômes susmentionnés ressemblent à ceux du Coronavirus. Cette maladie a fait son apparition depuis le mois de juillet, au niveau de la willaya de Sétif ou plusieurs cas ont été enregistrés.

Le Professeur Bioud rassure

Face à une nouvelle augmentation des cas recensés de Covid-19 ces derniers jours et qui coïncide avec la rentrée scolaire, beaucoup de parents s’inquiètent pour la santé de leurs enfants. « La plupart des études réalisées en milieu scolaire ont suggéré une faible transmission du virus malgré la présence de contacts étroits. En France, selon une étude menée dans 6 écoles primaires, aucun cas secondaire n’a été identifié parmi les élèves, les enseignants et le personnel non enseignant » explique-t-il avant de souligner que la transmission était, par contre, essentiellement intrafamiliale ; elle s’est faite des parents aux enfants plutôt que l’inverse.

« De même, des études réalisées en Irlande et en Allemagne dans des milieux scolaires ont montré un risque faible de transmission entres les élèves ainsi que des élèves aux enseignants. Enfin, il faut noter que dans ces pays, les données ont été recueillies dans le contexte où plusieurs mesures étaient en place pour réduire la transmission du virus » détaille le Professeur Bioud.

Si le retour des enfants à l’école est vital, les parents doivent prendre du temps de discuter avec leurs enfants et de leur expliquer les mesures de protection qu’ils peuvent prendre pour se protéger et protéger leurs proches à leur retour de l’école. Parmi elles, le lavage régulier des mains à l’eau et au savon, ainsi que le port d’un masque lorsque la distanciation sociale n’est pas possible.

« Sans cela les enfants risquent de rencontrer des problèmes de développement de la personnalité ou de franchissement d’étapes importantes de leur vie » avertit le spécialiste.

De Sétif, Malak Mellah

%d blogueurs aiment cette page :