fbpx

Pr Djaffar Hantala, Chef de service de la clinique chirurgicale pédiatrique du CHU de Béni Messous : « L’utilisation du climatiseur dans une maison propre et aérée est sans risque »

Depuis plusieurs semaines, on parle beaucoup d’un possible lien entre la climatisation et la propagation du Covid-19.

En effet, après la parution d’une publication préliminaire dans « Emerging Infectious Diseases », faisant état de la possible survenue d’une flambée épidémique par voie aérienne du fait de la climatisation, les publications sur le sujet sont allées bon train sur la toile mais pas toujours basées sur les arguments scientifiques idoines.

Il faut savoir que les chercheurs chinois, à l’origine de la publication initiale sont arrivés à leur conclusion après s’être intéressés à un repas de fête dans un restaurant de Canton (Chine) qui s’est déroulé le 24 janvier dernier. Ce jour-là, une femme originaire de Wuhan, berceau de l’épidémie, prenait part à la réception et, quelques jours plus tard, elle a été testée positive au Covid-19. Dans son sillage, neuf autres clients du même restaurant ont été infectés à leur tour. Selon les chercheurs, cette dame qui était la seule source de contamination connue, aurait contaminé les gens devant et derrière elle, mais pas les serveurs, qui ont pourtant touché son assiette et ses couverts. Ils ont donc conclu que la contamination vient du système aérien du restaurant qui favoriserait, par le flux d’air, la transmission d’aérosols (gouttelettes suffisamment petites pour rester en suspension dans l’air et se déplacer librement) contaminés vers les autres tables.

Cependant, cette étude reste insuffisante selon d’autres experts qui relèvent que les chercheurs chinois n’ont pas réalisé d’expérimentation pour simuler la voie de transmission aéroportée ni d’études sérologiques sur des membres asymptomatiques parmi les autres convives pour estimer le risque d’infection directe.

Esseha.com a posé la question, hier, lundi au professeur Djaffer Hantala, chef de service de la clinique chirurgicale pédiatrique du CHU de Béni Messous qui nous a clairement dit qu’« il n’y a pas de lien de causalité entre le climatiseur et le Covid ». Selon le Pr Hantala, les anciens climatiseurs qui ne disposaient pas de filtres avaient été à l’origine, en 1976 de la propagation de ce qu’on appelle la maladie du légionnaire, parmi les soldats américains. Cette maladie due à une bactérie appelée la légionellose qui aime particulièrement le froid, s’attaque elle aussi aux poumons. Cependant, précisera le professeur : « A la maison, quand c’est propre et bien aéré, il n’y a aucune crainte à utiliser le climatiseur. Maintenant, si vous vous trouvez dans un endroit que vous ne connaissez pas et qu’il des personnes qui pourraient avoir le Covid, surtout les personnes asymptomatiques, il y a un risque parce qu’avec l’utilisation du climatiseur, c’est le même air qui circule, il ne se renouvelle pas et donc le virus qui est dans l’air peut être transmis aux autres ».

Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :