Pr Assia Slimani, chef de service d’anatomie pathologique au CHU Béni Messous : « Le Covid-19 est bien réel »

Alors que nos hôpitaux enregistrent quotidiennement des dizaines de nouveaux cas de contamination au Covid-19, certains de nos concitoyens continuent de ne pas y croire. Un scepticisme qui a fait réagir le Pr Assia Slimani, chef de service d’anatomie pathologique au CHU Béni Messous qui, dans une déclaration à Esseha.com, a indiqué que « cette maladie bien réelle » a saturé les hôpitaux. Citant le cas du CHU de Beni Messous où elle travaille, le Pr Slimani a fait savoir que « tous les services de pneumo sont complets, les services de médecine interne aussi ainsi que d’autres services à Beni Messous et dans d’autres hôpitaux ». Elle a également relevé le fait que beaucoup parmi ces malades arrivent en réanimation, ce qui dénote de la gravité de cette maladie qui doit être prise au sérieux par tous.

En cette veille de l’Aïd el fitr, et alors que nous nous apprêtons à célébrer la fin du mois de ramadhan en confinement, le Pr Assia Slimani a invité les Algériens à respecter les consignes et rester chez-eux. « Nous avons tous envie de célébrer cette fête en famille dans la joie et c’est dans le principe de notre religion d’aller rendre visite à nos proches en pareille occasion pour maintenir le lien familial mais la situation exceptionnelle que nous traversons ne nous le permet pas. Nous pouvons tout de même le faire à distance, il y a les moyens pour cela. Nos proches sont dans nos cœurs », a-t-elle fait remarquer avant d’ajouter : « moi, je n’ai pas vu ma mère depuis plus de trois mois, je pense à elle mais j’ai peur pour elle. Elle le comprend et m’encourage en me disant que c’est une situation transitoire et passagère, avec l’aide de Dieu ».

Mettant l’accent sur l’aspect préventif, le Pr Assia Slimani a, à ce titre, précisé que c’est le seul moyen pour « surpasser cette période avec le moins de risque possible. (…). Nous, au niveau de l’Anapath, nous y croyons, nous pouvons juguler une maladie quand il y a une prévention. Concernant le Covid, tout le monde sait que le meilleur moyen de prévention, c’est de rester chez soi, alors s’il vous plaît, respectez cette consigne ». Il s’agit, pour elle, de préserver notre propre santé et celle de nos proches.

En dernier lieu, elle a tenu à rendre hommage aux médecins qui continuent à travailler même s’ils sont exténués. « Les médecins cliniciens que je tiens à remercier, continuent à travailler bien qu’ils soient fatigués, à genoux, La preuve, nous sommes pathologistes, nous ne sommes pas censés faire la clinique, ni le tri mais on nous a sollicité et les assistants le font, parce qu’on est obligé. Il y a beaucoup trop de malades pour qu’ils soient pris en charge par les cliniciens seuls ; donc pensez à vous, pensez aux médecins, pensez à l’Algérie et pensez aussi à Dieu pour qu’Il agrée nos actes », a-t-elle conclu.

Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :