fbpx

Pr Abdelkrim Soukehal : La majorité des cas positifs à la PCR ont moins de 50 ans

La majorité des cas de Coronavirus, confirmés à la PCR, ont moins de 50 ans, a révélé, mercredi à Alger, le Pr Abdelkrim Soukehal spécialiste en épidémiologie et ancien chef de service Epidémiologie et Médecine Préventive au CHU BENI MESSOUS et membre du Comité scientifique en charge du suivi de l’évolution de la Covid-19.
«Au 5 juillet 2020, et sur les 16 879 cas de contaminations au Coronavirus déclarés en Algérie aux tests de la PCR, 6 443 représentent la tranche d’âge comprise entre 15 et 49 ans, soit la plus impactée par le virus», c’est ce qui ressort de l’intervention présenté par le Pr Soukehal, lors d’une rencontre scientifique organisée par Vital Care avec la presse pour la prévention contre la Covid-19.


Tout en précisant que cette tranche d’âge est « la plus active », il a fait savoir que celle-ci est suivie de celle des plus de 60 ans, avec 4749 cas, puis de celle comprise entre 50 et 59 ans, avec 2 689 cas, alors que l’âge de 934 autres cas « n’est pas précisé ».
En outre, 714 cas sont âgés entre 15 et 24 ans, tandis que 412 autres ont moins de 15 ans, selon le même bilan, cette plus faible proportion pouvant s’expliquer par « le très bon calendrier de vaccins ayant permis d’immuniser nos enfants » contre les différentes épidémies, commente le spécialiste.

L’analyse de l’évolution de situation épidémiologique fait ressortir une tendance haussière, depuis le début de l’épidémie, qui a connu un premier palier autour de 100 cas par jour, puis, depuis le début du mois de Ramadhan, un deuxième palier qui tend à se stabiliser, actuellement, autour de 180 cas par jour en moyenne, et qui pourrait s’expliquer par l’augmentation continue des capacités de diagnostic et le non-respect des mesures barrières par une partie de la population.

Pr Soukehal insiste sur le respect des mesures-barrières en vue de prévenir une plus grande propagation du virus

Par ailleurs, les données présentées font ressortir que la wilaya de Blida figure en « pôle position » des contaminations confirmées à la PCR, suivie de celles de Sétif puis de Tipaza, alors que celle d’Alger se situe à la 9ème place, avant d’insister sur les mesures-barrières à respecter en vue de prévenir une plus grande propagation du virus.
En un seul mois, une personne contaminée peut en infecter 406 autres, alors qu’elle n’en impacte que 2,5 durant la même période, si les précautions nécessaires sont scrupuleusement suivies, a-t-il insisté, avant de noter que le test rapide peut être préconisé « en appoint » au test à la PCR.

Relevant que le monde fait actuellement face à une maladie pas assez explorée, il a tenu à souligner qu’ »il n’existe aucun traitement » pour cette pathologie virale et que le protocole thérapeutique dispensé pour l’endiguer « permet juste de diminuer la charge virale » des malades.
Le spécialiste a expliqué que «La durée de l’incubation semble être de l’ordre de 7 jours mais peut aller jusqu’à 14 jours. Comme pour d’autres maladies respiratoires, l’infection par le COVID-19 peut provoquer des symptômes bénins, notamment un écoulement nasal, des maux de gorge, de la toux et de la fièvre ( comme un syndrome grippal ) .
Dans les cas plus graves, qui semblent concerner principalement des personnes vulnérables en raison de leur âge ou de co-morbidités (maladies associées), le patient peut être atteint d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë, d’une insuffisance rénale aiguë, voire d’une défaillance multi viscérale pouvant entraîner le décès.
Cette épidémie caractérisée, non seulement, par sa capacité de propagation explosive qui a saturé même les systèmes de santé les plus résilients, et sa gravité chez les personnes âgées et/ou présentant des co-morbidités mais également par ses conséquences sociétales et économiques inattendues, multiples et profondes.
L’évolution rapide de cette épidémie à permis à l’Organisation Mondiale de la Santé de déclarer cette épidémie de coronavirus COVID-19 comme étant une pandémie il s’agit d’une Urgence de Santé Publique de portée internationale »,
Le spécialiste a rappelé que l’épidémie de Covid-19 en Algérie a commencé depuis l’apparition du premier cas à partir du 25 février 2020, lorsqu’un ressortissant italien est testé positif pour le SARS-COV-2 par l’Institut Pasteur d’Algérie puis à partir du 1er mars un foyer de contagion s’est constitué dans la wilaya de Blida, 16 membres d’une même famille ont été contaminés par le coronavirus lors d’une fête de mariage à la suite de contacts avec des ressortissants algériens venus de France.
La wilaya de Blida est devenu l’épicentre de l’épidémie du coronavirus en Algérie.

Pr Kamel Djenouhat, :Ce virus est en train de réserver des surprises

Développant « la place des différents tests de diagnostic de la Covid-19 », le Pr Kamel Djenouhat, Président de la société Algérienne d’immunologie et chef de service du laboratoire central à l’hôpital de Rouïba, a estimé que ce virus « est en train de réserver des surprises et varie d’un sujet à un autre en fonction du fonds génétique de chacun », déplorant que les Algériens « consultent tardivement ».
Tout en plaidant pour que l’Algérie « revoit, une fois cette épidémie passée, sa stratégie de recherche », le spécialiste en en Immunologie, a, entre autres, mis l’accent sur « l’importance des prélèvements en profondeur ».

Lancement de la commercialisation du “Vital Care Kit de Test rapide Covid-19 (IgG/IgM)” produit en Algérie

Vital Care Production Distribution et Logistique SARL, entreprise algérienne et spécialisée dans le secteur du diagnostic et du dispositif médical, a lancé le 1er juillet 2020 la commercialisation du kit de test rapide Covid-19 “Vital Care Kit de Test rapide Covid-19 (IgG/IgM)” .
Le kit de test rapide COVID-19 (lgG/lgM) est un test de diagnostic in Vitro rapide pour la détection qualitative des anticorps lgG et lgM contre le SRAS-Cov-2 dans le sang total, le sérum ou le plasma humain. Le résultat est obtenu en 10 à 20 minutes et indique la présence ou l’absence d’anticorps.
Fabriqué localement, le Vital Care Kit de Test rapide Covid-19 (IgG/IgM) a obtenu sa décision d’enregistrement de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP) le 28 juin dernier. Le prix unitaire du kit de test covid-19 est de 650 DZD TTC.
Engagée auprès des autorités pour lutter contre la propagation du Covid-19, l’entreprise Vital Care permet ainsi de renforcer les capacités de dépistage et d’enquêtes épidémiologiques en Algérie et de sécuriser la disponibilité de dispositifs de qualité, dans un contexte de tension mondiale.
A l’issue de cette journée , les participants ont pu se familiariser avec le kit de diagnostic proposé par Vital Care, et ont bénéficié de tests gratuits.

Tinhinane B