fbpx

Plus de 2000 nouvelles infections dont 150 décès en Algérie depuis 2019

Plus de 2000 nouvelles infections au VIH Sida, dont 150 ayant entraîné des décès, ont été enregistrés depuis 2019 en Algérie, a annoncé le Directeur de l’Onusida Algérie, Adel Zeddam, en marge de la rencontre de célébration de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, organisée au siège du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.
« Sur les 22.000 malades vivant avec le VIH Sida, 15.000 sont soumis au traitement. Ce pourquoi, le défi pour nous consiste à amener les porteurs du virus non connus à se faire dépister et à déclarer leur maladie afin de briser la chaîne de transmission de l’épidémie », a-t-il ajouté.
Evoquant la pandémie actuelle de la Covid-19, l’intervenant a déploré, que celle-ci ait « ralenti davantage les progrès » en matière de lutte contre le Sida pour l’ensemble de la communauté internationale.
« Les modélisations à long terme des répercussions de la pandémie sur la riposte au VIH indiquent que le nombre de nouvelles infections et celui des décès liés au Sida entre 2020 et 2022 augmenteront entre 123.000 et 293.000 cas pour les infections et entre 69.000 et 148.000 cas pour les décès », a-t-il explicité.
Tout en rappelant que jusqu’à 2019, pas moins de 18 millions d’individus vivaient avec le VIH dans le monde, dont 1,8 million d’enfants de moins de 15 ans, le représentant de l’Onusida s’est, toutefois, félicité que les nouvelles infections aient diminué de 23 % par rapport à 2010 et que, depuis cette date, les décès aient reculé de 39 %.
En revanche, il a déploré que le nombre de 1,7 million d’infections enregistrées durant la seule année écoulée demeure « loin » de la cible 2020 tracée par l’organisation onusienne consistant à atteindre moins de 500.000 nouvelles infections par an.

Nouhad Ourebzani

%d blogueurs aiment cette page :