fbpx

Pandémie : recours à la médecine alternative à Constantine

Depuis quelques années, les médecines alternatives ont pris les devants, notamment pour les malades qui n’ont pas trouvé de remèdes auprès de la médecine traditionnelle. Même si elles ne sont ni reconnu au plan scientifique, ni enseignées par les professionnels de la santé, leurs efficacités sont prouvées au point d’être introduites dans nos établissements hospitaliers en 2019, comme c’est le cas au niveau du CHU Mustapha Bacha et à l’EHS Ben Aknoun à Alger.

Suite à une forte demande des patients qui font appel à cette médecine complémentaire et alternative, plusieurs cabinets médicaux privés ont ouvert partout sur le territoire national. « Concernant l’importance de la médecine alternative en cette période de pandémie, en tant que médecin thérapeute, j’ai eu et à plusieurs reprises, l’occasion de dé-sensibiliser mes patients quant à la peur liée au Covid-19, au stress grandissant face aux mesures de confinement utilisant plusieurs techniques inspirées de la médecine chinoise traditionnelle » souligne Dr Amina Randa Benlazhar, médecin généraliste réflexologue, praticienne privée à Constantine.

Des patients qui ne veulent plus prendre de médicament à cause des effets secondaires, font appel aux médecines alternatives appelées aussi non conventionnelles ou médecine naturelle. Les pratiques sont diverses soit par les techniques qu’elles emploient ou par le fondement théorique qu’elles invoquent. « Je pratique la médecine holistique qui prend en charge le corps humain dans ses trois dimensions : physique, spirituelle et émotionnelle. Via des techniques inspirées de la médecine chinoise traditionnelle, développées de la psychologie énergétique et de la médecine ayurvédique» précise Dr Benlazhar.

Ces pratiques sont très diverses et se développent depuis des années parallèlement à la médecine traditionnelle partout dans le monde. Soit l’hypnose, la phytothérapie, les messages, la naturopathie ou d’autres pratiques qui s’inscrivent dans la médecine alternative sont en progression dans le champ du bien-être et l’apparence esthétique.

Le Sojuk soulage les douleurs

Citant un exemple, la spécialiste nous explique la pratique de la technique de la Sojuk, utilisée dans son cabinet sur des patients qui souffre de douleur chronique d’arthrose et qui a donné de très bons résultats. La même technique a été pratiquée sur des enfants qui souffrent de diarrhée ou constipation, la technique en question a mis terme à ces symptômes.

« Le Sujok, est une technique coréenne qui soulage les douleurs aussi bien aiguës que chroniques. Elle est excellente pour booster
le système immunitaire en agissant sur des points précis situés au niveau de la paume de la main et chauffés au Moxa.

L’arrêt brutal de toute activité physique sportive ou autre, a eu raison de plusieurs patients qui se sont retrouvés plongés dans des états d’anxiété, de déprime et même de dépression; il a été nécessaire de désensibiliser en utilisant la technique de désensibilisation aux différents allergènes aussi bien physiques que psychiques ( NAET) et de faire un travail d’acceptation avec une autre technique appelé Thought Field Therapy (TFT), une technique américaine qui découle de la psychologie énergétique pour remédier à cet effet majeur du confinement en période de Covid-19″, explique- t- elle.

Si la médecine traditionnelle a une validation scientifique de ces traitements, les pratiques de soins de la médecine naturelle n’ont pas fait l’objet d’études scientifiques montrant leurs efficacités et leurs effets indésirables.

De Constantine, Souheila BETINA

%d blogueurs aiment cette page :