fbpx

OMS : Semaine mondiale pour un bon usage des antimicrobiens

 

C’est sous le thème « Unis pour préserver les antimicrobiens » que l’Organisation mondiale de la santé célèbre cette année, du 18 au 24 novembre 2020, la Semaine mondiale pour un bon usage des antimicrobiens.

Au cours de cette semaine, l’OMS escompte « mieux faire connaître le phénomène mondial de résistance aux antimicrobiens et encourager le grand public, les personnels de santé et les décideurs à empêcher l’apparition de résistances aux antimicrobiens et que les résistances actuelles ne gagnent du terrain ».

Selon l’OMS « la résistance aux antimicrobiens survient lorsque les bactéries, les virus, les champignons et les parasites résistent aux effets des médicaments. De ce fait, les infections courantes deviennent plus difficiles à traiter et le risque de propagation des maladies, de forme grave des infections et de décès augmente » et de préciser : « de multiples facteurs –parmi lesquels l’utilisation excessive de médicaments chez l’être humain, pour le bétail et l’agriculture, ainsi que le manque d’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène – ont amplifié la menace que représente la résistance aux antimicrobiens dans le monde entier ».

Afin d’appeler à une mobilisation commune entre l’OMS, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation pour la santé animale (OIE), un programme « audacieux et unifié » est élaboré afin de faire face à ce qui est considéré à juste titre comme une « menace mondiale en matière de santé et de développement ». Pour l’Organisation mondiale de la santé, il s’agit, à travers l’organisation de cette semaine de « souligner la nécessité de protéger les médicaments essentiels autres que les antibiotiques, notamment les antiviraux, les antifongiques et les antiparasitaires qui sont indispensables pour prévenir et traiter les infections chez l’homme, chez l’animal et les plantes ».

Hassina Amrouni

%d blogueurs aiment cette page :