fbpx

«Nous demandons la réouverture des établissements spécialisés»

 

Certaines franges de la population sont en train de subir les contrecoups de la pandémie du Covid-19 et d’être pénalisées quant à leur prise en charge. C’est le cas des enfants aux besoins spécifiques dont les établissements sont toujours fermés, en dépit de l’ouverture des écoles.

Mère d’un enfant aux besoins spécifiques, Salima se plaint de cette situation qui condamne son fils à rester à la maison, tout comme ses camarades.

« Nassim n’est pas cet enfant qui peut évoluer uniquement dans son milieu familial. Il est curieux, il aime découvrir et dans le Centre où il est inscrit, il trouve son compte », indique la maman avant de poursuivre : « Cet établissement spécialisé très connu ne fait pas qu’abriter les enfants pour la journée, mais il leur prodigue une thérapie pour leur bien-être. Ses portes demeurent malheureusement toujours fermées devant ses occupants alors que les établissements scolaires ont rouvert ».

Femme travailleuse, Salima se retrouve dans l’obligation de prendre un congé pour surveiller son enfant. La pandémie de Covid-19 lui a ôté la possibilité de le laisser chez une nurse qui est en même temps sa voisine de quartier.

« L’inquiétude se situe des deux côtés. Qui pourrait accepter qu’une personne étrangère à la famille vienne s’y installer chaque jour, jusqu’au soir, en ces temps de propagation du nouveau Coronavirus ? De notre côté, nous, les parents de Nassim, nous n’acceptons pas non plus que notre fils passe des journées avec les membres d’une famille dont nous ne savons rien en termes de précautions. J’ai confiance en cette femme, mais je ne peux pas savoir si son époux et ses enfants, des jeunes gens, prennent en compte les gestes barrières. La seule solution est la réouverture des établissements spécialisés, pour tous les enfants aux besoins spécifiques. Nous interpellons les autorités concernées à ce sujet, j’ose parler au nom de tous les parents dans notre cas parce que c’est la même souffrance ».

Propos recueillis par Nadia Rechoud

%d blogueurs aiment cette page :