fbpx

Mustapha Zebdi, président de l’APOCE : Nous devons revoir notre mode de consommation pour freiner l’obésité

Le président de l’organisation Algérienne de protection et d’orientation du Consommateur et de son environnement, Mustapha Zebdi, appelle les Algériens à travers le journal électronique Esseha.com à revoir leur mode de consommation et à faire de l’activité physique pour s’épargner l’obésité et ses dangers sur la santé.

Le responsable de l’APOCE souligne que l’obésité n’est plus un facteur mais une maladie avec tous les risques qu’elle charrie. Et il regrette qu’elle prenne des proportions alarmantes dans notre société à cause du mode culinaire et de consommation nationale axé essentiellement sur les plats gras et sucrés. Une orientation tellement marquée que les fournisseurs étrangers nous inondent de produits à base de sucre et de pattes très favorables au développement de l’obésité.

Le confinement décrété à cause de la pandémie du coronavirus a largement impacté sur la courbe ascendante de l’obésité, souligne Mustapha Zebdi. La fermeture des salles de sport et des écoles qui donnaient l’occasion aux enfants de pratiquer le sport au moins une fois par semaine a eu un effet négatif. Surtout que ce confinement est accompagné d’une nutrition à base de pattes et de plats gras.

Le président de l’APOCE émet un vœu de voir la société revoir son mode de consommation et de s’offrir des temps suffisants pour l’activité physique, seuls remparts pour freiner l’obésité, à défaut de l’éliminer.

Nora S.

 

%d blogueurs aiment cette page :