fbpx

Mr Mustapha Hamoumou, DG du CHU de Douera : L’heure est grave, chacun doit faire son devoir et respecter les consignes

Dans un entretien accordé à Esseha.com, Mr Mustapha Hamoumou, directeur général du CHU de Douera, tout appelant ses concitoyens à faire preuve de sens des responsabilités et de conscience pour  limiter la propagation de ce virus qui est en train de faire des centaines de milliers de victimes dans le monde, fera savoir qu’au niveau du CHU de Douera plusieurs mesures ont été prises depuis plusieurs semaines, en commençant par la mise en place d’un dispositif de prise en charge des personnes suspectées d’avoir le Coronavirus. Nous avons mis en place un service entier pour les consultations spécialisées, nous avons réservé une ambulance pour le transport exclusif des personnes suspectées d’atteinte de coronavirus, nous avons dégagé un service de 40 lits pour les confinements des personnes suspectes et en attente des résultats des prélèvements et nous avons mis en place tout un service de réanimation avec 20 jusqu’à 25 lits pour la prise en charge des complications dues au Covid-19. Bien-sûr, nous avons mobilisé tout le personnel du CHU, quel que soit son grade ou sa spécialité pour la prise en charge des malades qui se trouvent au niveau du CHU de Douera qui actuellement compte 20 malades hospitalisés ».

Concernant les moyens, il ajoutera « nous essayons de gérer de manière rationnelle les moyens de protection pour pouvoir protéger notre personnel et les malades qui sont hospitalisés au sein de notre structure. Avec la collaboration du ministère, nous avons quota réguliers de moyens de protection, nous avons aussi, créé au niveau de l’hôpital une cellule de veille, composée des principaux responsables de l’établissement, à savoir les professeurs, chefs de services, médecins spécialisés en infectiologie, épidémiologie, administration et, depuis près d’un mois, nous réunissons presque tous les jours, pour analyser et discuter de l’évolution de la situation liée aux malades du Covid-19 et nous discutons des dispositions à prendre pour assurer le meilleur service qui soit pour la prise en charge de ces malades et de l’information qui est due aussi aux parents. Nous travaillons aussi en collaboration avec les services de sécurité et les services de l’Etablissement de proximité de Draria car, à chaque fois que nous avons un cas, nous alertons les services de l’EPSP qui, eux, vont faire l’enquête épidémiologique auprès des parents, d’abord, pour les rassurer mais aussi les sensibiliser et leur dire ce qu’il faut faire pour éviter plus de contamination dans leur entourage. Donc, c’est toute une stratégie qui a été mise en place. Dieu merci, jusqu’à présent nous arrivons à faire face aux malades qui arrivent au CHU. Nous espérons ne pas en avoir plus, nous espérons en finir avec cette pandémie le plus tôt et que ce virus ne se propage pas plus mais pour cela, il faut l’engagement de tous, citoyens, personnel de santé, services de sécurité, nous sommes tous concernés par cette pandémie, personne ne peut dire qu’il ne peut pas être touché par ce virus comme on l’entend chez les jeunes qui ne respectent pas le confinement. L’heure est grave donc chacun doit faire son devoir et respecter les consignes pour eux -même et pour ceux qui les entourent. Enfin, nous espérons que d’ici le mois de ramadhan, les choses reviendront à la normale. Tel est mon souhait »