fbpx

Moustique tigre : Que faire en cas d’invasion ?

Ces derniers jours, divers témoignages -avec photos à l’appui- ont été relayés sur les réseaux sociaux faisant état de la présence de moustiques tigres dans certains quartiers de la capitale.
Si les autorités n’ont pas confirmé ou infirmé cet état de faits, des citoyens piqués par cet insecte nuisible ont tenu à alerter les dits services afin que des mesures urgentes soient prises. Bien que certains regrettent l’absence d’une réaction effective des dits services    (voir témoignage 1), d’autres précisent que la réactivité de ces derniers ne s’est pas faite attendre (témoignage 2).
Cela dit, le degré de nocivité du moustique tigre n’étant plus à démontrer, il est important de prendre des mesures déjà à votre niveau.
Il faut savoir que la femelle pond ses œufs (en moyenne 74 œufs tous les 3-4 jours) dans les eaux stagnantes, les vases, soucoupes de pots de fleurs, gouttières, récipients abandonnés, les flaques d’eau…etc
Reconnaissable à ses rayures noires et blanches sur tout le corps ainsi que sur les pattes, le moustique tigre vole généralement autour des chevilles. Sa piqure est bénigne, cependant ce moustique peut être porteur de maladies comme la dengue, le chikungunya ou le zika s’il a, au préalable, piqué une personne infectée.
Colonisant les milieux urbains et péri-urbains où il utilise toutes sortes de récipients et réservoirs artificiels pour y déposer ses larves, le moustique tigre peut être éradiqué par la combinaison de plusieurs actions, à mettre en place notamment le matin et en fin d’après-midi, les deux moments de la journée où il attaque habituellement.
Par ailleurs, privilégiez le port de vêtements longs, amples et clairs, le moustique tigre étant attiré par le noir. Faites également brûler des pastilles anti-moustiques tous les soirs et utilisez des prises électriques pour l’appoint.
Le moustique tigre appréciant plus particulièrement la végétation dense pour s’abriter de la chaleur durant la journée, il est important donc d’éclaircir vos massifs de plantes pour qu’ils ne deviennent pas des nids à moustiques, par ailleurs, à l’arrosage, évitez de mouiller le feuillage.

Kamir B.

Témoignage n°1
« Je tiens à dénoncer publiquement le mépris et l’incompétence totale des services sanitaires de la wilaya d’Alger, qui n’ont pas pris en considération nos doléances pour désinfecter les lieux et prendre les mesures nécessaires pour faire face à ce moustique tigre qui se propage de jour en jour. Le dispensaire où je me suis rendue aujourd’hui a été envahi par une vingtaine de personnes présentant les mêmes symptômes. Mais le médecin à qui j’ai demandé de bien vouloir alerter les services concernés m’a répondu avec beaucoup de peine qu’ils n’ont pas reçu le protocole à suivre ».

Témoignages par notre consoeur Kahina H-A Y.

Témoignage n°2

« J’ai signalé à l’Institut Pasteur la présence de moustiques tigres chez nous, avec une photo de la « bête ». J’ai eu une réponse dans l’heure. Leur rôle est de signaler à Hurbal, qui se charge de l’opération éradication. Hier et avant-hier, Hurbal est passé dans la soirée dans la rue pour disperser de l’insecticide. Je ne sais pas si c’est suite à mon message… Signalez à l’Institut Pasteur si vous souffrez de la présence du moustique tigre, ça peut servir!!! »