Mon enfant est dans le plâtre : comment gérer les désagréments

Votre enfant a le pied ou le bras dans le plâtre. Même si ce « handicap temporaire » va occasionner quelques désagréments, voici quelques conseils pour rendre votre quotidien un peu moins pénible.

A votre retour à la maison et durant les premiers jours qui suivent, veuillez à surélever le membre plâtré de votre enfant pour éviter un éventuel œdème.

Selon l’âge de votre enfant, surveillez ou bien demandez-lui de vous alerter, si dans les heures qui suivent la pose du plâtre, il ne peut pas bouger ses doigts ou ses orteils, s’ils sont gonflés, très pâles, froids ou bleus, s’il ressent des fourmillements ou des picotements importants et s’il a la sensation que son mollet ou cuisse sont enflés ou douloureux.

Dans les jours qui suivent, si le plâtre devient trop grand et que le membre bouge à l’intérieur, il faudra le changer car inefficace.

Enfin, si le plâtre change de couleur, sent mauvais ou si une tâche apparaît dessus, il faut immédiatement emmener votre enfant aux urgences.

Concernant la toilette, ne mouillez pas et n’humidifiez pas le plâtre car cela le fragiliserait et le rendrait inefficace. Utilisez plutôt un gant de toilette, bien essoré, une lotion nettoyante ou des lingettes.

Alyssa B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :