Mise en place d’une plateforme numérique pour le suivi des personnes vaccinées

« Nous avons mis en place une plateforme numérique pour le suivi quotidien de l’état de santé des personnes vaccinées à travers toutes les wilayas », a précisé Le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar en marge du coup d’envoi de la campagne de vaccination contre le nouveau Coronavirus (Covid-19).
Le Conseil scientifique « a choisi Sputnik V parmi 4 ou 5 autres vaccins sur les dix homologués par l’OMS », a-t-il assuré soulignant que les rapports et études scientifiques ont prouvé que son efficacité avoisine les 92 %, voire 100 %.
Le vaccin Sputnik V acquis par l’Algérie « est efficace dans le renforcement des défenses immunitaires, sans présenter de complications » il a précisé que plusieurs pays européens ont opté pour ce vaccin pour la vaccination de leurs populations.
le Dr Fourrar a affirmé que l’opération se poursuivra tout au long de l’année en cours et concernera dans un premier temps le personnel médial et les personnes exerçant des fonctions stratégiques et importantes pour le pays, de même que les personnes âgées de 55 ans et plus et les malades chroniques.
L’opération de vaccination concernera, dans une prochaine étape, les plus de 18 ans, et ce, en fonction du programme et de la stratégie tracés.
Par ailleurs, Dr. Fourar a annoncé le lancement dimanche de la vaccination à Alger, à partir de la clinique « Les sources ».
Cette opération se poursuivre au fur et à mesure dans les différentes wilayas du pays pour englober pas moins de 80% de la population, a-t-il indiqué ajoutant que la réception des quotas restants du vaccin se fera de manière graduelle.
Le Porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus a fait savoir, dans le même sens, que « l’opération englobera évidemment les zones d’ombre auxquelles seront dédiées des équipes mobiles ».
Faisant état de la réception, dimanche à Alger, du vaccin AstraZeneca, « très efficacce aussi », Dr. Fourar a souligné qu’aucun pays au monde ne s’est contenté d’acquérir un seul vaccin en raison de la pression au niveau mondial sur la demande de vaccins anti-Covid 19.
Rappelant que de « grands pays » n’avaient pas encore entamé la vaccination, Dr Fourar a fait savoir que le Gouvernement avait consacré 20 Mds Da pour mener à bien cette opération au niveau national et que le coût du premier quota (50.000 doses) était de 1,5 Md Da.

Meriem Azoune

%d blogueurs aiment cette page :