fbpx

Ministre de la santé : Les pouvoirs publics aspirent à l’éradication de la tuberculose d’ici 2035

L’Algérie aspire à en finir à hauteur de 25% avec la tuberculose d’ici 2024.c’est la principale annonce faite par le ministre de la santé et de la réforme hospitalière, Pr Abderrahmane Benbouzid, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre la tuberculose. 

Le ministre de la santé qui s’est exprimé sur le sujet via une lettre lue par le ministre délégué chargé de la réforme hospitalière, Pr smaïl Mesbah, lors d’une journée dédiée à cette maladie, assure que parmi les objectifs du plan stratégique national de lutte contre la tuberculose (2020-2024) figurent la réduction du taux de cette maladie de 25% d’ici 2024 et son éradication totale à l’horizon de 2035.

Le ministre annonce, par l’occasion, la mise à jour prochainement du guide national de prise en charge de la tuberculose.

L’autre objectif tracé dans ledit plan, le ministre pointe le renforcement des capacités techniques et administratives du programme national de lutte contre la tuberculose à tous les niveaux, l’amélioration du diagnostic, le soutien du système de contrôle et de suivi et la consolidation de la recherche opérationnelle.

Le Premier responsable du secteur la santé affirme que les pouvoirs publics sont déterminés à venir à bout de cette maladie en encourageant les initiatives et les efforts à même d’améliorer la qualité de la prise en charge sanitaire, tout en soulignant que cela fait partie des priorités cardinales du ministère de la santé.

Le ministre de la santé a relevé que durant 2020, l’Algérie a enregistré 20000 nouveaux cas dont 6392 cas de tuberculose pulmonaire.

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre la tuberculose, le ministre de la santé a souligné l’importance de la sensibilisation sur cette maladie et la prise de conscience accrue des effets qu’elle peut induire sur la santé publique, la société et l’économie.

Nora S

 

%d blogueurs aiment cette page :