Médicament : Les Américains achètent les anticancéreux de Sanofi

Sanofi vient d’obtenir le feu vert de la Food & Drug Administration américaine pour un médicament contre le cancer, le Libtayo, un produit d’immunothérapie de la même classe que les Keytruda de Merck ou Opdivo de BMS. Cette autorisation porte sur une indication limitée (7.000 décès par an aux Etats-Unis), dénommée « carcinome épidermoïde avancé », le cancer de la peau le plus fréquent après le mélanome (grain de beauté malin).

Le laboratoire pharmaceutique français Sanofi a en effet annoncé aujourd’hui lundi la finalisation de la vente de ses activités de médicaments génériques en Europe (Zentiva) au fonds d’investissement américain Advent International, pour 1,9 milliard d’euros.

« L’opération a été menée à son terme en avance sur le calendrier prévu », a souligné Sanofi dans un communiqué. Des négociations exclusives avec Advent s’étaient ouvertes en avril et conclues fin juin.

L’an dernier, l’activité génériques de Sanofi a réalisé un chiffre d’affaires de près de 1,8 milliard d’euros dans le monde, dont 783 millions d’euros pour le périmètre européen cédé.

Le gros de la production de Zentiva en Europe est basé en République tchèque et en Roumanie.

En 2017, Zentiva était le cinquième génériqueur européen en volume, avec une part de marché de 4,3%, selon des données du cabinet d’études QuintilesIMS.

Pour Sanofi, la marque ne disposait ainsi pas d’une taille critique suffisante dans un marché européen où les prix des médicaments sont par ailleurs sous pression, dans un contexte budgétaire tendu pour les systèmes de santé.

Tinhinane B.

%d blogueurs aiment cette page :