Maladies de l’hiver : 3. La laryngite

Les laryngites sont des inflammations du larynx qui affectent les cordes vocales. Elles se manifestent par une voix enrouée et des douleurs au niveau de la gorge. Elles peuvent être également associées à une toux sèche, un rhume, une gêne respiratoire ou à une grippe.

 Les cas de laryngite sont fréquents de novembre à mai. Souvent, la laryngite est d’origine virale mais elle peut être bactérienne.

 La laryngite virale touche particulièrement les jeunes enfants de 18 mois à 5 ans, tout particulièrement entre novembre et avril. Ils peuvent souffrir de trois types de laryngite plus ou moins graves. La laryngite striduleuse ou laryngite spasmodique se soigne facilement. Par contre, la laryngite œdémateuse ou laryngite aiguë sous glottique se développe progressivement et peut devenir grave.

D’origine virale, elle survient généralement en même temps que les épidémies de grippe. Enfin, il existe aussi des cas plus rares d’épiglottite ou laryngite sous-glottique, qui relèvent de l’urgence pédiatrique.

La laryngite se manifeste par un ralentissement respiratoire (bradypnée), une difficulté à inspirer, un bruit rauque au passage de l’air, une voix enrouée ou carrément éteinte et une toux sèche.

Parmi les facteurs qui enclenchent la laryngite, on peut citer : L’exposition à des substances irritantes comme la fumée de cigarette ou la pollution, la sollicitation abusive de la voix, la consommation abusive d’alcool, le reflux gastro œsophagien ou ne pas être vacciné contre la diphtérie, la rougeole, les oreillons, la rubéole ou l’hémophilus influenzae.

Nora S.