fbpx

Maladie d’Alzheimer : Plus de 30 millions de cas dans le monde

Le 21 septembre de chaque année est dédié à la maladie d’Alzheimer, une maladie qui touche les personnes âgées mais qui n’est pas une conséquence normale du vieillissement.

Si on recense dans le monde 50 millions de personnes souffrant de démence, 60 à 70% d’entre-elles sont atteintes de la maladie d’Alzheimer soit environ 30 millions de cas.

Cette maladie qui débute au niveau de de l’hippocampe (une structure cérébrale essentielle pour la mémoire) pour s’étendre au reste du cerveau, entraîne une lente dégénérescence des neurones.

La maladie se caractérise par « des troubles de la mémoire récente, des fonctions exécutives et de l’orientation dans le temps et l’espace ».

La maladie d’Alzheimer survient rarement avant l’âge de 65 ans. Elle commence par des pertes de mémoire qui évoluent au fil des ans entrainant des troubles cognitifs généraux et handicapants.

Il semblerait que les femmes soient plus prédisposées à être atteintes de cette maladie que les hommes, puisque selon les chiffres, sur 25 malades, 15 sont des femmes, toutefois, les spécialistes indiquent que cela serait plus lié aux «écarts d’espérance de vie ».

Ainsi donc, la maladie commence par des pertes de mémoire survenant occasionnellement. Le sujet atteint a des difficultés à se souvenir d’une information récente (nom d’une personne récemment rencontrée, numéro de téléphone, les mots d’une liste…etc), a du mal à trouver ses mots ou à suivre le fil d’une conversation.

Puis, la maladie évolue avec l’amplification des troubles de la mémoire. Les personnes atteintes ont des difficultés à faire des choix, à prendre des décisions, à gérer leur argent, à planifier leurs activités quotidiennes…etc. Elles ont également du mal à trouver leurs repères spacio-temporels et éprouvent des difficultés à s’exprimer verbalement.

Après l’apparition de certains problèmes de comportement comme l’agressivité ou un changement de traits de la personnalité, le malade finit par perdre son autonomie, nécessitant une surveillance permanente de la part de ses proches.

Il est important de savoir que, concernant la maladie d’Alzheimer, tous les malades n’évoluent pas de la même façon.

Hassina Amrouni