Malades atteints de pathologies néphrétiques : Nouvelle technique d’épuration extra-rénale

 

Une nouvelle technique d’épuration extra-rénale vient d’être utilisée par le service de néphrologie de l’EHU d’Oran pour des malades atteints de pathologies rénales sévères.

Cette nouvelle technique d’épuration extra-rénale permet au corps de se débarrasser de ses déchets accumulés dans l’organisme lorsque le rein n’a plus la capacité de le faire.

Ce procédé est en plein essor dans le monde. L’EHU a commencé l’application de cette technique par l’acquisition d’un appareil moderne appelé « Multifiltrate » qui assure à la fois l’hémodiafiltration, l’hémofiltration et la plasmaphérèse.

Comparativement à l’hémodialyse, l’hémodiafiltration compte plusieurs avantages notamment sa supériorité en matière de bonne tolérance par les malades puisqu’elle est utilisée selon un mode continue à plus faible débit sanguin utilisant de faible quantité de sang à épurer.

La technique en question, a été appliquée sur une vingtaine de patients au service de néphrologie de l’EHU d’Oran, et ce depuis son introduction. « Il s’agit de patients qui ont, de plus en plus, de mal à tolérer l’hémodialyse », a-t-on précisé de même source.

Tinhinane B.