fbpx

Lutte contre les piqûres de scorpions : Plus de 2.000 doses de sérum anti-venin distribuées

Une quantité de plus de 2.000 doses de sérum anti-venin de scorpion a été distribuée depuis le début de cette année aux établissements et unités de santé de la wilaya d’Ouargla, a fait savoir l’Institut Pasteur (Alger).

L’opération d’approvisionnement du stock de la wilaya d’Ouargla en sérum anti-venin se poursuivra par tranches, proportionnelles aux besoins formulés d’ici au mois de décembre, après que les besoins de la wilaya en la matière aient été établis à plus de 6.000 doses par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

Les besoins de chaque wilaya en matière d’antidote anti-venin de scorpion s’effectue tout au long de l’année pour lutter contre ce fléau mortel, répandu dans plusieurs régions, dont Ouargla qui enregistre le plus grand nombre de piqûres de scorpions, a-t-on indiqué.

La direction de la Santé et de la Population (DSP) de la wilaya d’Ouargla, a rassuré, de son coté, que les quantités de sérum anti-venin de scorpion sont disponibles en quantités « suffisantes » au niveau des structures de santé de la wilaya pour couvrir, à la lumière de statistiques annuelles des cas de piqûres, les besoins de la wilaya sur toute la période estivale.

Les efforts menés dans le cadre de la lutte contre l’envenimation scorpionique ont été couronnés par un « net » recul des cas de piqûres, grâce aux dispositions et mesures préventives prises, et aux campagnes de sensibilisation sur ce type d’envenimation qui connait un accroissement en période estivale.

Selon les statistiques de la DSP, pas moins de 2.500 piqûres de scorpions, dont sept ayant entraîné le décès, avaient été enregistrées l’année dernière à travers la wilaya d’Ouargla.

Les envenimations scorpioniques ont doublé en Algérie durant les trois dernières décennies, passant de près de 23.000 cas/an en 1991 à près de 45.000 cas/an en 2018, selon le ministère de la Santé, de la Population et de Réforme hospitalière, soulignant une baisse « sensible » du nombre de décès par envenimation scorpionique.

Tinhinane B.

%d blogueurs aiment cette page :