Lutte contre la résistance aux antimicrobiens : L’engagement de l’Algérie à l’élaboration d’un plan d’action national

Le Pr Mokhtar Hasbellaoui, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, a réaffirmé, aujourd’hui mardi à Alger, l’engagement de l’Algérie à élaborer un plan d’action national pour la lutte contre la résistance aux antimicrobiens, en cohérence avec la stratégie mondiale, et ce lors de son intervention à l’ouverture des travaux de la journée nationale de lutte contre la résistance aux antimicrobiens.

Selon le premier responsable du département de la santé, ce plan d’action va renforcer le dispositif déjà mis en place par le ministère de la Santé, à travers le réseau algérien de surveillance de la résistance des bactéries aux antibiotiques AARN, avec comme laboratoire de référence l’Institut Pasteur d’Alger (IPA). Il vise également à mieux faire connaitre et comprendre le problème de la résistance aux antimicrobiens, réduire l’incidence des infections, renforcer les connaissances et les bases factuelles par la surveillance et la recherche, optimiser l’usage des agents antimicrobiens et garantir des investissements durables pour combattre la résistance aux antimicrobiens.

Le ministre a estimé que c’était un problème « majeur » de santé publique qui n’a pas épargné l’Algérie, ajoutant que c’est un « impératif » pour le secteur privé en tant qu' »acteur clé dans l’environnement médical et sanitaire d’être inclus dans ce dispositif ».

« La résistance aux antimicrobiens constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement à l’échelle mondiale », a-t-il insisté.

Le ministre a fait savoir que l’Algérie disposait d’un cadre juridique (décret exécutif de 2017) portant création, missions, organisation et fonctionnement du comité multisectoriel de lutte contre la résistance aux antimicrobiens, précisant que ce cadre servira de point de départ pour la mobilisation de tous ceux qui sont responsables des mesures visant cette lutte.

 

Fadila kherraz